in

Les colons martiens vivront peut-être dans des bulles de nature !

Crédits : MIT News

Des étudiants américains ont imaginé le mode d’habitat des futurs colons de la planète Mars. Ces derniers estiment que l’habitat idéal serait incarné par de grandes bulles abritant de la végétation.

Alors que nous n’avons aucune certitude sur la réelle faisabilité d’une colonisation de la planète Mars par l’Homme, nous savons déjà que, si nous y allons un jour, il faudra y cultiver des aliments et se prémunir des radiations cosmiques. Également, notre corps sera soumis à rude épreuve en terme de risques liés à la santé. Cependant, la question de l’habitat est également très importante.

Ainsi, une équipe d’étudiants du Massachusetts Institute of Technology (MIT) ont tenté d’imaginer comment les futurs colons martiens pourraient vivre sur cette planète sur le long terme. Les étudiants ont récemment présenté leur projet baptisé Redwood Forest, ayant participé concours international Mars City Design.

Il s’agit de sphères comportant chacune un arbre, dont la mission est d’assurer la vie à l’intérieur avec la création d’un véritable écosystème. Chaque bulle est capable de collecter l’énergie solaire et s’en servira notamment pour acheminer l’eau en provenance des pleines du nord de Mars. Chaque arbre est irrigué via un réseau de tunnels sous-terrains par lequel les hommes pourraient également se déplacer de bulle en bulle.

Selon les étudiants du MIT, chacune des bulles pourrait héberger 50 personnes et, au total, il serait question d’une communauté de 10 000 personnes réparties dans 200 bulles similaires. D’autres notions n’ont pas été laissées au hasard, telles que la protection des humains (par les racines) face aux rayonnements cosmiques, aux extrêmes variations thermiques et à l’impact de micrométéorites.

En attendant qu’un tel projet se concrétise, l’émirat de Dubaï désire construire une réplique de la cité martienne que ce dernier rêve réellement de bâtir sur la planète rouge. Il existe un point commun entre ce concept et le projet des étudiants du MIT : la forme de bulle. En effet, la cité martienne de Dubaï sera recouverte d’une bulle gigantesque.

Sources : MIT NewsNumeramaNew Atlas