in

En cas d’attaque nucléaire, voici le guide de survie en manga !

Crédits : préfecture d'Hokkaido

Une préfecture japonaise a récemment publié un nouveau guide afin de se préparer en cas d’attaque nucléaire en provenance de la Corée du Nord. La caractéristique principale de ce guide est sa forme puisque les autorités régionales ont décidé de le décliner en manga, célèbre bande dessinée nipponne.

À la fin de l’été dernier, les japonnais ont eu une sacrée frayeur puisqu’un missile nord-coréen avait survolé le ciel du Japon, plus précisément dans le sud de l’île d’Hokkaido, l’île la plus au nord du pays. C’est justement cette région qui vient de prendre la décision de publier un nouveau guide en cas d’attaque nucléaire dans le but de sensibiliser et préparer sa population de 5,5 millions d’habitants.

Comme l’indique un récent article du quotidien britannique The Guardian, le guide n’est autre qu’un manga de quelques pages créé par le mangaka Manabu Yamamoto. Ainsi, chaque habitant d’Hokkaido, mais également chaque japonnais, peut se rendre sur le site officiel de la préfecture pour se procurer le guide alors que ce dernier a été expédié par email aux écoles ainsi qu’à d’autres institutions publiques afin d’être imprimé puis distribué massivement.

Cependant, le choix d’en faire un manga trouve sa source dans les demandes de la population elle-même :

« Nous avons décidé de publier le manga après avoir entendu de la part des résidents que le précédent guide de survie était difficile à comprendre » indique Kiyomi Tanabe, porte-parole de la préfecture d’Hokkaido.

Le guide met en scène des individus lambdas dont le quotidien est perturbé par une attaque de missiles nord-coréens. Tout le monde est bien préparé : entre autres, les écoliers s’abritent sous leur table et le fermier s’éloigne de son tracteur pour se mettre à quatre pattes au milieu de son champ, etc. Le guide montre l’attitude à adopter à l’intérieur mais aussi à l’extérieur, dans la rue.

Selon un article du Japan Times, il y a peu de chance que l’île d’Hokkaido, très rurale et relativement peu peuplée, au regard de la densité de population du pays en général, soit une priorité du régime nord-coréen. Cependant, Hokkaido et la Corée du Nord sont distantes d’un millier de kilomètres seulement et cette distance ne laisserait qu’une petite dizaine de minutes aux locaux pour se mettre à couvert en cas d’attaque.

Voici l’intégralité des pages du guide :

Crédits : préfecture d’Hokkaido

Sources : The Guardian8e étage