in ,

Bill Gates investit des millions dans une « ville intelligente »

Crédits : iStock

Bill Gates veut créer sa propre ville, et pour se faire, le cofondateur de Microsoft vient de boucler l’acquisition d’un terrain de 101 kilomètres carrés, au milieu de l’Arizona, en plein désert, pour y construire sa « ville du futur ».

Bill Gates explosait récemment ses plans pour la création d’une « ville intelligente » près de Phoenix, en Arizona, à environ 45 minutes à l’ouest du centre-ville. Situé dans la vallée de l’extrême ouest, Belmont, le nom proposée pour cette ville, se voudra connectée, régulée par un système informatique. L’intégralité du système reposera notamment sur la puissance du cloud. Bill Gates entend également introduire de nouveaux mécanismes de transports avec l’utilisation de véhicules 100% autonomes pour tous les déplacements dans la ville. Outres des logements et bureaux, la ville abritera plusieurs écoles, commissariats et centres commerciaux. A terme, la ville devrait héberger un peu plus de 160.000 habitants. Une autoroute pourrait même « couper à travers champs » pour mener directement à Las Vegas.

Crédits : Flickr

L’une des sociétés d’investissement de Bill Gates, Cascade Investment LLC, a déjà consolidé les plans en consacrant 80 millions de dollars au projet. Belmont Properties, promoteur immobilier à la baguette de ce projet, a notamment déclaré que ce nouveau terrain « transformera une ardoise brute en une ville construite sur mesure autour d’un modèle d’infrastructure flexible« . Elle dispose d’un « emplacement privilégié« , avec un « manque de structure existante qui permettra à cette ville intelligente d’être moulée dans un espace totalement unique« . Ni le fonds d’investissement, ni le promoteur ne précisent néanmoins pas encore la feuille de route. Il faudra donc attendre quelques années avant de voir une ville du futur pousser dans le désert.

Ce n’est par ailleurs pas la première « ville intelligente » à être proposée. Des projets sont actuellement en cours à Denver, toujours aux Etats-Unis, mais également en Chine pour développer des villes existantes en « villes intelligentes » grâce à des initiatives technologiques et d’innovation. Dans un futur oriche, il se peut d’ailleurs que toutes nos villes deviennent « intelligentes ».

Source