in

Oubliez la 4G, ce capteur en graphène pourrait nous apporter la 5G !

Crédits : Chalmers University of Technology

Des chercheurs suédois sont parvenus à mettre au point un photodétecteur en graphène, matériau jugé révolutionnaire depuis quelques années. Ce détecteur, sensible aux ondes électromagnétiques de l’ordre du térahertz, pourrait permettre une sacrée évolution dans le domaine de la téléphonie mobile.

Les chercheurs de la Chalmers University of Technology (Suède) sont vraisemblablement à l’origine d’une avancée nous rapprochant un peu plus de la 5 G, la cinquième génération de standards pour la téléphonie mobile, faisant suite à l’actuelle 4G+. Un photodétecteur d’un nouveau genre a été mis au point grâce à la flexibilité des capteurs utilisés et la sensibilité du graphène aux hautes fréquences, comme l’indique une publication dans la revue Applied Physics Letters datant de juillet 2017.

Celui-ci, baptisé Field-effect transistor (FET) ou Transistor à effet de champ, peut détecter des ondes de fréquence proche du térahertz, intermédiaire entre les fréquences radioélectriques des micro-ondes et les fréquences optiques de l’infrarouge (voir schéma du spectre électromagnétique ci-dessous).

Crédits : Académie de Grenoble

Il faut savoir que la fréquence d’une onde détermine sa capacité à traverser la matière et celles du térahertz sont capables de passer à travers des matériaux solides bloquant habituellement les ondes infrarouges, ou encore les ondes du visible. Le photodétecteur des chercheurs suédois est le premier du genre capable d’interpréter une onde dont la fréquence est si haute.

Ainsi, il s’agit d’une vraie révolution dans le domaine des mesures physiques et élargit par conséquent le champ des possibles en matière de télécommunication. Le premier exemple est la 5G, car la fréquence est capable d’atteindre un débit de 100 Gb/s, une technologie que les experts prévoient pour 2020 (100 fois plus rapide que la 4G). D’autres applications pourraient éventuellement concerner d’autres secteurs tels que la médecine et les équipements automobiles.

Sources : IEEE SpectrumSiècle Digital