in

Des astronomes mettent au point un tableau périodique des exoplanètes

Crédits : UPR Arecibo

Le rythme des découvertes de nouvelles exoplanètes est tel que l’on en connaît aujourd’hui plus de 3 700. Pour mieux organiser cette connaissance, une équipe d’astronomes a créé un tableau périodique de ces planètes. 

Une exoplanète est une planète qui se situe en dehors de notre Système solaire. Si la recherche de ces planètes au-delà de notre système a débuté il y a deux siècles, le rythme de leurs découvertes n’a jamais été aussi fréquent, nous en comptons exactement 3 736, pour le moment. Pour mieux s’y retrouver, une équipe d’astronomes a mis au point un moyen de les cartographier.

C’est l’astronome Abel Méndez, directeur du Planetary Habitability Laboratory (PHL) de l’Université de Porto Rico, et son équipe qui ont mis au point ce qu’on appelle le tableau périodique des exoplanètes. Celui-ci classe ces planètes en fonction de leur taille, de leur composition et de leur température ; il est constamment mis à jour.

« Nous connaissons plus de 3 700 planètes autour d’autres étoiles. Elles sont très diversifiées. Nous pouvons grossièrement les classer en fonction de leur taille et de leur température : seules les planètes chaudes de la bonne taille, semblables à la Terre, pourraient fournir certaines conditions à la vie extraterrestre », déclare Abel Méndez.

Sur l’axe des ordonnées, c’est-à-dire l’axe vertical situé à gauche du tableau, ces exoplanètes sont catégorisées en fonction de la distance qui les sépare de leur étoile mère, leur Soleil, et par conséquent en fonction de la température à leur surface. Trois zones existent donc, la zone froide, la zone chaude et la zone chaude habitable, là où nous sommes le plus susceptibles de trouver une vie potentielle.

Sur l’axe des abscisses, l’axe horizontal en haut du tableau, ces exoplanètes sont classées selon deux groupes : le groupe des gazeuses et le groupe des Terrans (pour les planètes rocheuses ou terrestres). Elles y sont également classées par taille, de Miniterrans (de la taille de Mercure par exemple) à Jovians (de la taille de Jupiter).

Chacune des cases du tableau nous donne aussi le nombre d’exoplanètes correspondant au type en question, avec le pourcentage du total d’exoplanètes que cela représente. Ainsi, on découvre que sur les 3 736 exoplanètes connues, 63 sont susceptibles d’abriter la vie, soit 1,4 %.