in ,

Il y aura un musée sur la Lune en 2019

Crédits : MoonArk

La Lune accueillera en 2019 un musée baptisé MoonArk (ou « Arche lunaire »). Conçu par l’artiste américain Lowry Burgess, plus de 200 artistes venus du monde entier auront participé à la conception de ce petit objet cylindrique haut d’une vingtaine de centimètres et large d’environ cinq centimètres. C’est une œuvre pour la prospérité.

Il pourrait tenir entre vos doigts et pourtant, il contient une mine d’informations. Après neuf ans de travail impliquant plus de 300 personnes, le MoonArk était dévoilé au monde lors du Thrival Innovation & Music Festival le 28 septembre dernier. Il sera exposé dans la Galerie Wertz du Musée d’Histoire Naturelle de l’Université de Carnegie, aux États-Unis, pendant un an avant d’être envoyé vers la lune en 2019. Ce petit Musée alunira à bord de l’Astrobiotic Lunar Lander, un véhicule spatial conçu en grande partie à la Carnegie Mellon University dans le cadre du Lunar X de Google, qui récompensera la première équipe inscrite à envoyer un robot sur la Lune chargé de parcourir au moins 500 mètres et de transmettre nombre de vidéos, images et autres données en haute définition vers la Terre.

Crédits : MoonArk

Cette petite capsule se compose ici de quatre boîtes cylindriques de cinq centimètres de diamètre et de hauteur empilées les unes sur les autres contenant des centaines d’images, de poèmes, de musiques et autres. En bref, l’essence même de la culture humaine. « Chaque art majeur est représenté dans l’assemblage », explique Lowry Burgess à Vice. « Le MoonArk transportera également de l’ADN de plusieurs formes de vie comme la sterne arctique, une collection de planctons, des échantillons d’eau prélevés dans la rivière la plus polluée d’Inde et les différents océans, des cartes de bois inuit des côtés du Groenland et plus encore », peut-on lire.

En dépit de ses proportions réduites, ce mini-musée, sorte de « kaléidoscope de la vie » aura coûté plus de 1,4 million de dollars une fois posé sur la Lune. Elle a été conçue pour résister à l’environnement lunaire avec des températures comprises entre 125 °C et -175 °C. Une fois posée sur la surface, la capsule sera pointée vers Andromède, la galaxie la plus proche de la Voie lactée. Reste à savoir si le Moon Ark sera un jour retrouvé ou compris.

Source