in ,

Les sons les plus étranges de l’espace compilés par la NASA, pile poil pour Halloween

Crédits : Nasa Image and Video Library

Juste à temps pour Halloween, la NASA a récemment partagé une playlist des sons convertis de l’espace. Et même si nous savons que tout cela est parfaitement compris par les chercheurs, ces bruits n’en restent pas moins étranges, et parfois effrayants.

Rappelons que dans l’espace personne ne vous entendrait crier. L’onde sonore a en effet donc besoin de matière pour se propager, par une succession de compressions et de dilatations du milieu dans lequel elle est produite. Dans le milieu interstellaire, la densité de matière est beaucoup trop faible pour que le son puisse y prendre appui et se propager. Des ondes de plasma aux émissions radio de Saturne, en passant par le chuchotement des lunes de Jupiter, il est en revanche possible de convertir en lecture « audible » les ondes propagées dans l’espace. Il en résulte des pistes étrangement belles, et d’autres plus désagréables.

Comme vous pouvez le constater, la planète la plus effrayante de notre système solaire n’est autre que le géant gazier Jupiter et ses nombreuses lunes gigantesques (plus un corps est dense, plus il permet au son de se propager vite). Certains des « cris » et « rugissements » obsédants enregistrés ici ont été produits lorsque la sonde Juno franchissait le champ magnétique de Jupiter — ce bouclier protecteur en première ligne contre les vents violents de notre étoile. Le son se produit en effet lorsque les vents solaires, propulsés à des vitesses supersoniques, déferlent à travers le système solaire avant de se retrouver soudainement ralentis et chauffés en pénétrant la magnétosphère de Jupiter.

Tenez, prenez Ganymède par exemple, la plus grosse lune de Jupiter. Sa faible magnétosphère est comprise à l’intérieur du champ magnétique beaucoup plus important de Jupiter et connectée à lui par des lignes de champ ouvertes. Au contact des vents solaires, des sons étranges se produisent, laissant penser à la présence d’une espèce de Demogorgon (démon du jeu de rôle Donjon et Dragons, repopularisé par la série Stranger Things) :

Source