in ,

Plusieurs dizaines de pieuvres envahissent les plages du Pays de Galles

Capture vidéo

Plus de 20 céphalopodes ont été aperçus en train de ramper hors de l’eau pour envahir les plages au pays de Galles depuis vendredi soir. Un phénomène étrange qui interpelle les scientifiques.

La pieuvre blanche est une espèce répandue au large des côtes britanniques. Seulement vous les retrouverez généralement au large, à une centaine de mètres de profondeur. Pourtant, plus de 20 de ces créatures normalement solitaires ont été aperçues sortant de l’eau et rampant sur la plage pendant trois nuits consécutives à New Quay, dans le comté de Ceredigion. Un comportement étrange que les chercheurs peinent à expliquer : « Une telle quantité sur la même plage est assez étrange », rapporte James Wright, de l’Aquarium national marin à Plymouth. « Le fait qu’ils se trouvent même dans la zone intertidale est hors du commun et suggère que quelque chose ne va pas ».

We went down the beach yesterday to watch the octopus that are coming ashore at night. We collected the ones that were totally out of the water, and plopped them back in at the end of the pier, hopefully saving them from getting stranded. If you’re around over the next few evenings, get in touch and we’ll let you know where to go.To use this video in a commercial player or in broadcasts, please email licensing@storyful.com

Publié par SeaMôr Dolphin Watching Boat Trips New Quay sur samedi 28 octobre 2017

Il n’est pas rare que des céphalopodes quittent les eaux pour se promener sur les plages à marée basse, à la recherche de proies coincées dans les flaques. Le phénomène étant nocturne, le spectacle passe généralement inaperçu. Mais « le comportement de ces pieuvres ne tombe pas dans cette catégorie », note Mandy Reid, experte en céphalopodes au Musée australien, interrogée par Sciencealert. Selon elle, des changements dans leur environnement pourraient les désorienter. Ce comportement pourrait ainsi faire suite au passage de l’ouragan, devenu ensuite une tempête, Ophelia, qui frappait la zone il y a quelques jours. Les eaux agitées normales ne posent normalement pas de problème pour les poulpes, mais une grosse tempête avec des courants déchaînés pourrait effectivement tromper ces animaux.

Rappelons que les poulpes ont des branchies. Ainsi, ils doivent être dans l’eau pour respirer, mais ils peuvent survivre pendant une courte période si leur peau reste humide. Ce comportement est donc à risques. D’ailleurs, plusieurs poulpes ont été retrouvés morts sur la plage le lendemain matin. Si vous êtes dans la région, la chercheuse vous conseille de ramasser les cadavres : « Rassemblez-les », dit-elle, « mettez-les dans un congélateur ou dans des bocaux remplis d’alcools méthyliques pour les conserver, et emmenez-les dans un musée, ou contactez le British Museum of Natural History. Il se peut qu’ils aient été infectés ou qu’ils soient porteurs de parasites les amenant à se comporter étrangement », poursuit-elle. « Des experts pourraient être en mesure de les étudier et finalement comprendre ce comportement ».

Source