in

Finlande : les énergies renouvelables assureront une grande partie des apports dès 2018

Crédits : iStock

La nature du parc énergétique finlandais est sur le point de prendre un sacré virage. En effet, ce pays scandinave va bientôt inaugurer deux nouvelles centrales électriques fonctionnant aux énergies renouvelables. Elles deviendront la première source d’énergie du pays.

La Finlande désire prendre le même chemin que l’Islande, un autre pays nordique ayant déclaré avoir atteint l’autonomie en énergie verte. Dès l’année prochaine, les Finlandais seront alimentés par une énergie provenant d’une part plus importante d’énergie renouvelable que les autres types d’énergie tels que le pétrole, le charbon, le gaz naturel ainsi que la tourbe.

Comme l’indique la radiotélévision publique nationale finlandaise Yle dans un article du 17 septembre 2017, deux nouvelles centrales électriques 100 % écologiques démarreront leur activité. Markku Alm, gestionnaire au Centre pour le développement économique, les transports et l’environnement du sud-ouest de la Finlande (Centre ELY) indique que « le virage aura lieu » à partir du moment où « tous les nouveaux investissements fonctionneront à plein rendement ».

Les deux centrales électriques nouvellement construites sont une centrale à biomasse et une centrale polycombustible. De nombreuses éoliennes sont aussi actuellement en construction dans le pays si bien que l’apport en énergie verte devrait être considérable dès l’an prochain, il s’agira de la source d’énergie la plus importante. Ces investissements entrent dans le cadre d’un projet plus global destiné à atteindre les 50 % d’énergie renouvelable d’ici à 2030.

Si la Finlande désire prendre l’Islande comme modèle, il faut savoir que cette dernière reste plutôt éloignée de ses objectifs internationaux en ce qui concerne la réduction des émissions de gaz à effet de serre. En effet, comme le soulignent certains experts, l’utilisation de la géothermie n’est pas complètement verte malgré que celle-ci soit préférable aux énergies fossiles évoquées plus haut.

Enfin, la Finlande est encore très dépendante de l’énergie nucléaire, un point qu’il faudra travailler pour arriver à ses objectifs. Dans tous les cas, l’initiative est lancée et cela reste toujours mieux que ce que nous proposons en France !

Sources : Yle8e Etage