in

Des éruptions volcaniques seraient responsables du phénomène climatique El Niño!

Crédits : iStock

El Niño est un phénomène climatique représenté par une augmentation des températures à l’est de l’océan Pacifique Sud. Sa création est due à des perturbations de la circulation atmosphérique entre les pôles et l’équateur. Considéré comme une anomalie climatique, les scientifiques n’en connaissaient pas l’origine. Or, aujourd’hui, de nouvelles informations viennent de dévoiler une possible source du phénomène : les volcans seraient incriminés.

Lors d’une éruption, les volcans rejettent de nombreuses particules, dont du soufre et du dioxyde de carbone. Ces aérosols sont transportés sur toute la surface du globe grâce à des courants atmosphériques de haute altitude. En très grande quantité, ces particules bloquent la pénétration de rayons solaires, provoquant des baisses de température à l’échelle mondiale. Les scientifiques avaient déjà noté ce phénomène en observant une diminution de la température planétaire de l’ordre de 0,4 °C après l’éruption du volcan Pinatubo (Philippines) en 1991.

Aujourd’hui, c’est l’étude de cinq autres éruptions volcaniques qui tend à expliquer l’anomalie climatique El Niño. Publié dans la revue scientifique Nature communication le 3 octobre dernier, l’article met en avant un lien de cause à effet entre l’éjection de matériaux volcaniques dans l’atmosphère et le réchauffement de l’est de l’océan Pacifique Sud près des côtes péruviennes.

Crédits : Wikimedia

Pour obtenir de tels résultats, Myriam Khodri et son équipe se sont intéressées aux modèles climatiques grâce à un logiciel de simulation. En reconstituant les mécanismes mis en jeu, les climatologues ont pu observer le phénomène suivant : les éruptions volcaniques provoquent des baisses de température à l’échelle mondiale, entraînant un affaiblissement de la mousson en Afrique subsaharienne. Les pluies diminuent et déclenchent des courants atmosphériques en direction de l’est qui conduisent les eaux chaudes australiennes vers l’Amérique. Les températures de l’est de l’océan Pacifique Sud augmentent, provoquant le phénomène climatique El Niño.

Cette découverte est d’une importance majeure dans la mise en place de systèmes préventifs face aux catastrophes climatiques provoquées par El Niño. Les scientifiques peuvent maintenant utiliser les éruptions volcaniques comme de futurs signaux aux phénomènes climatiques.

Source