in

La fascinante collection d’araignées du Muséum national d’Histoire naturelle

Crédits : capture vidéo / Sciences et Avenir

Le Muséum national d’Histoire naturelle de Paris possède l’une des trois plus grandes collections d’araignées au monde. Cette collection débutée au XIXe siècle compte aujourd’hui des dizaines de milliers de spécimens.</

En 2012, le Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN) avait organisé une exposition baptisée Au fil des araignées destinée à montrer qu’au-delà de la peur que ces insectes peuvent engendrer, un monde fascinant existe bel et bien. Quelques années plus tard, le magazine Sciences et Avenir s’est rendu dans les locaux du MNHN afin d’en savoir plus sur sa collection d’araignées réputée mythique. Dans le monde, à peu près 46 650 espèces d’araignées ont été répertoriées et le MNHN en compte près de 25 000 !

Cette collection historique patrimoniale est née avec le travail d’Eugène Louis Simon (1848-1924), le célèbre arachnologiste et ornithologue français. L’intéressé ayant écrit son premier ouvrage sur les araignées à l’âge de seize ans était un véritable pionnier dans ce domaine en France. À lui seul, Eugène Louis Simon a décrit 3789 espèces d’araignées.

L’arachnologiste Christine Rollard, interrogée dans le reportage à voir en fin d’article évoque « des spécimens très anciens qui sont conservés dans des bocaux, dans de l’alcool à 70-75° » et indique qu’il s’agit ici d’une « collection de référence ».

Le MNHN a toujours bien conservé ses spécimens et même les plus anciens ont encore une étiquette parfaitement lisible environ un siècle et demi plus tard. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si des chercheurs du monde entier viennent directement consulter la collection ou demandent l’envoi en prêt de spécimens pour examen et comparaison avec d’autres spécimens récoltés lors de leurs propres études.

Voici la vidéo tournée au MNHN de Paris par Sciences et Avenir :

Sources : Muséum national d’Histoire naturelleSciences et Avenir