in

Les carburants alternatifs: Zoom sur le bioéthanol

Crédits : iStock

Bioéthanol : les véhicules Flex Fuel ont le vent en poupe

Dans un contexte de réchauffement climatique, de pollution atmosphérique et d’épuisement de certaines ressources naturelles, les véhicules roulant au bioéthanol s’imposent d’eux-mêmes dans les perspectives futures. Alternatives aux séculaires moteurs diesel et essence qui inondent le marché de l’automobile, moteurs électriques et hybrides ont fait leur apparition. Sont nés également les véhicules Flex Fuel, acceptant toutes les essences comme combustible, du SP95 au superéthanol E85 composé de 85% d’éthanol et 15% d’essence.

Un investissement d’avenir

Depuis plusieurs années, le bioéthanol est présenté comme le carburant d’avenir. Comme pour toute idée nouvelle, aussi bonne soit-elle, il lui a fallu du temps pour commencer à percer un marché convoité par beaucoup. Les ventes du bioéthanol en général et du superéthanol E85 en particulier sont en plein essor et tous les feux sont au vert pour que cela se poursuive dans les années à venir. Malgré cette croissance, la proportion des véhicules Flex Fuel reste marginale dans le parc automobile français. Cela laisse entrevoir un intérêt accru à court terme pour ce type de véhicules, qui ne laissera pas indifférent le marché de l’occasion. L’estimation d’une voiture Flex Fuel va inévitablement augmenter au vu du déséquilibre entre l’offre et la demande.

Pourquoi investir dans le flex fuel ?

En résumé, pour sa simplicité d’utilisation et les avantages économiques et écologiques que ces véhicules proposent. En acceptant toutes les essences comme combustible dans un même réservoir (SP95-E10, SP98, SP95 et E85), un véhicule Flex Fuel s’avère facile d’utilisation. Il ne nécessite pas d’installation spécifique chez soi (contrairement à l’électrique) ni ne demande un entretien contraignant. Un consommateur recherche la simplicité. C’est exactement ce que proposent ces voitures au bioéthanol. Et pour cette raison, leur demande s’intensifiera au fil des années et leur cote augmentera.

L’automobiliste recherche aussi un moyen de transport économique et là aussi ce type de moteur répond présent. S’il est vrai qu’à performances égales il consomme environ 25% de plus, la différence de prix à la pompe (E85 au moins 40% moins cher que le SP95) fait largement pencher la balance du côté des économies. Il s’agit là d’une autre raison pour laquelle la cote de ces voitures va grimper car un acheteur potentiel est prêt à payer un peu plus cher un véhicule qui lui fera faire ensuite des économies.

Enfin, le bioéthanol attire parce qu’il touche une autre corde sensible : celle du développement durable. Ce carburant limite l’exploitation des ressources fossiles. En pleine course à la réduction des émissions polluantes, les véhicules fonctionnant au bioéthanol figurent parmi les meilleurs élèves de la classe.

Au vu de tous ces enjeux, il est certain que ces véhicules ont de belles années devant eux. Témoin d’une volonté de la société de changer les choses en matière de transport automobile, les autorités françaises y vont aussi de leurs petits coups de pouce pour encourager cette transition énergétique. Les régions octroient une exonération des frais de carte grise allant de 50 à 100% et les professionnels roulant à l’E85 se voient accorder une réduction de 80% de la TVA sur ce carburant. Neufs ou d’occasion, les véhicules fonctionnant au bioéthanol sont une réelle solution d’avenir propice à l’investissement.