in

Cancer et obésité : un lien de cause à effet de l’ordre de 40% chez les américains atteints de cancer !

Crédit : taniadimas / Pixabay

Aux États-Unis, 71 % des adultes souffriraient d’un problème de poids ! Les Centres de contrôle et de prévention des maladies américains (CDC) tirent la sonnette d’alarme : cet excès de poids présent chez la grande majorité de la population américaine serait responsable de près de 40 % des cancers déclarés dans l’État américain !

40 %, c’est l’équivalent de près de 630 000 personnes ! Les CDC ont même élevé ce chiffre à plus de 55 % chez les femmes américaines contre seulement 24 % chez les hommes. Le surpoids favoriserait le développement de treize cancers différents : le cancer de l’œsophage, du rein, de l’utérus, des ovaires, du côlon, de la thyroïde, de l’estomac, de la vésicule biliaire, du sein, du foie, du pancréas et pour finir du rectum !

Crédits : CDC

La plus grande majorité des personnes concernées sont âgées de 50 à 74 ans, le dépistage de cancer se concentrerait donc sur ces personnes, dont le poids dépasse un indice de masse corporelle standard (IMC). L’IMC se compose de différents jalons et se calcule d’après différentes variables qui sont la taille et le poids, Il décrit la corpulence d’une personne. Au-dessus de 25, la personne peut être considérée comme en surpoids.

Or, d’après les études effectuées par les CDC, 32,8 % de la population américaine serait en surcharge pondérale. Et pire encore : 37,9 % des adultes américains auraient un IMC supérieur à 30 et seraient donc considérés comme obèses !

Entre 2005 et 2014, le taux de cancer a augmenté de 7 % ! La prévention du cancer intervient donc directement dans l’hygiène de vie des populations et repose sur de fait simples : une alimentation saine et une activité physique régulière. Intégrer ces règles dans notre de vie diminuerait les risques de surpoids et de ce fait, les chances de développer un cancer.

Source