in

Un anneau découvert autour d’une planète naine de notre système

Impression d'artiste de Haumea et de son anneau. Crédit: IAA-CSIC / UHU

C’est une première. Une équipe d’astronomes rapporte la découverte d’un vaste anneau entourant Haumea, une planète naine lointaine qui tourne autour du Soleil en 284 ans.

Vous la retrouverez à huit milliards de kilomètres du Soleil environ, au-delà de Neptune. Il existe en effet des centaines voire des milliers de mystérieuses planètes naines aux formes diverses et variées au-delà de cette orbite. Aujourd’hui, des scientifiques rapportent la découverte d’un vaste anneau entourant Haumea. Les anneaux entourant de plus grands mondes dans le Système solaire sont communs : Saturne est le plus célèbre, mais Jupiter, Uranus et Neptune présentent également des anneaux. Pour une planète naine en revanche, c’est une première.

« Notre découverte prouve qu’il y a beaucoup plus de diversité et d’imagination dans le système solaire qu’on ne le pensait », explique à l’AFP Bruno Sicardy, astrophysicien à l’Observatoire de Paris. Découvert en 2004, Haumea est un des corps les plus rapides du Système solaire : elle effectue une rotation complète sur elle-même en moins de quatre heures. Et « en tournant très vite sur elle-même, elle s’est allongée », explique Bruno Sicardy, cela lui confère cette forme de cigare de 2 320 kilomètres de long. Le 21 janvier dernier, la belle passait devant une étoile appelée URAT1 533- 182 543e, l’occasion pour les astronomes d’en savoir un peu plus sur cet objet grâce à son ombre projetée.

Pour ce faire, pas moins de douze télescopes différents à travers l’Europe ont été réquisitionnés. L’un des principaux objectifs était avant tout de définir sa taille exacte : « Elle est plus grosse et moins dense que l’on ne l’imaginait », explique alors Bruno Sicardy, également professeur à l’Université Pierre et Marie Curie. Mais « le plus surprenant, c’est d’avoir découvert un anneau dense », ajoute-t-il. « Un anneau vraiment densecompact comme ceux de Saturne ».

L’équipe d’astronomes a également pu définir la densité de la planète naine. Elle serait composée de beaucoup de glace et d’un peu de roche. « On pensait qu’au-delà de Neptune, la glace devenait tellement solide qu’elle ne pouvait plus former les milliards de particules qui composent un anneau », explique le chercheur. « Cela bouscule un peu l’idée que des anneaux ne peuvent exister que si la glace est friable, car proche du soleil ».

Concernant cet anneau unique, les chercheurs savaient déjà que la planète gouvernait deux petits satellites, preuve d’une collision passée avec un autre corps. « L’hypothèse la plus plausible serait que l’anneau se soit formé à ce moment-là », selon le chercheur. Les détails de ces travaux ont été publiés dans la revue Nature.

Source