in

Mais comment Waymo développe ses voitures autonomes ?

Crédits : Wikimedia Commons

Les technologies relatives aux véhicules autonomes sont assez peu décrites en détail, chaque constructeur tâchant d’entretenir un certain secret. Cependant, nous en savons un peu plus sur la façon dont Waymo teste ses voitures autonomes.

Dans un article paru le 23 août dans The Atlantic Daily, une foule d’informations a été rendue publique concernant le projet Waymo, en cours de développement par Alphabet, filiale du géant américain Google. Il est question d’un lieu secret où sont testés les véhicules ainsi que d’un logiciel spécial intégré dans ces mêmes véhicules.

Chez Alphabet, une équipe travaille sur Carcraft, un logiciel permettant de représenter le monde réel de façon virtuelle afin de donner un maximum de possibilités à la voiture autonome Waymo. James Stout, son créateur, indique que « la grande majorité du travail effectué est motivé par des choses vues dans la simulation ». Alors que ce logiciel fut à l’origine un simple moyen de reproduire des scènes ayant déjà eu lieu dans le trafic public, ce dernier est devenu l’une des clés du développement de Waymo.

The Atlantic indique que près de 25 000 voitures autonomes circulent sur des routes virtuelles en se confrontant à divers scénarios-tests pour un total de total treize millions de kilomètres déjà effectués. Le lieu où se passent ces tests n’est autre que Castle, un lieu tenu secret par les créateurs. En effet, il est impossible de savoir où se trouve cette ville fictive sans détenir ses coordonnées GPS. En somme, il n’y a aucune trace de celle-ci sur les cartes !

Il s’avère que le quotidien américain a obtenu de précieuses informations puisque celui-ci indique que la ville en question se trouverait proche de Merced, à environ 200 kilomètres de Sacramento (Californie). Si le logiciel Carcraft a vu son nom inspiré du jeu vidéo Warcraft, la base Castle doit le sien à sa proximité avec la Castle Air Force, une ancienne base militaire.

Le projet Waymo se sert donc de cet endroit pour façonner des environnements virtuels en fonction de ses recherches et élabore de multiples scénarios et issues possibles. Ici, les automobiles sont elles-mêmes dotées d’une mémoire capable de stocker des données leur permettant de créer des environnements et des scénarios.

Sources : The Atlantic DailySiècle Digital