in

Le vol du moustique et son insupportable bourdonnement ont enfin été décryptés !

Crédits : iStock

Une équipe de chercheurs britanniques a utilisé pas moins de huit caméras dans le but de comprendre la manière de voler des moustiques ainsi que leur bourdonnement si désagréable pour notre ouïe.

L’été s’achève et les moustiques vous ont certainement ennuyés plus d’une fois ! Il n’est d’ailleurs pas si évident de s’intéresser à cet insecte tans le rapport que nous entretenons avec ce dernier est négatif. Les solutions pour s’en prémunir existent, telles que les prises odorantes, les sprays à la citronnelle et autres moustiquaires ainsi qu’une invention assez insolite provenant du Japon : la combinaison intégrale antimoustiques, une sorte de moustiquaire humaine comparable à la combinaison d’un apiculteur.

Nous avions récemment tenté de comprendre les raisons poussant les moustiques à s’attaquer davantage à certaines personnes qu’à d’autres, mais il est aujourd’hui question de comprendre leur façon de voler et leur bourdonnement qui ont été décryptés par une équipe de chercheurs de l’Université d’Oxford dans une étude parue dans la revue Nature le 29 mars 2017.

La spécificité de la façon de voler du moustique réside dans le pivotement de ses ailes, se produisant à chaque descente ou montée. Celui-ci crée deux tourbillons (avant et arrière) augmentant la force de portance comme le décrit une infographie basée sur l’étude et publiée récemment dans le Courrier International. Celle-ci est présente en fin d’article, tout comme une vidéo élaborée par les chercheurs eux-mêmes montrant des moustiques en mouvement dont les subtilités de vol ont été captées par huit caméras ultrarapides.

L’infographie donne des informations concernant l’anatomie du moustique, la décomposition du mouvement de ses ailes, les particularités de son aérodynamisme ou encore quelques comparaisons avec d’autres insectes. D’autres données concernent ce qui attire les moustiques chez les humains ainsi que le matériel utilisé dans l’étude britannique.

Crédits : Courrier International

La vidéo :

Sources : Science DailyCourrier International