in

Voici la technologie qui mettra la climatisation classique au placard

Crédits : Pixabay

Des chercheurs américains ont trouvé le moyen d’utiliser une technologie déjà connue pour l’intégrer à un petit appareil dont le but est de refroidir son environnement proche. La climatisation a du souci à se faire avec cette surprenante innovation !

Si les objets connectés sont généralement connus pour faciliter le partage de données entre différents systèmes, peu d’entre eux sont voués à inhiber une technologie déjà existante ou les appareils qui nous semblent ordinaires. En effet, les scientifiques de l’Université de Californie à Los Angeles (États-Unis), dont les recherches ont été publiées dans la revue Science le 15 septembre 2017, pourraient mettre la climatisation sur la touche.

Les travaux des chercheurs permettent d’imaginer aisément une sorte de petit réfrigérateur d’à peine cinq millimètres capable de refroidir son environnement proche. Celui-ci pourrait être alors placé dans une paire de chaussures, sous un chapeau ou encore dans une poche. Cette technologie basée sur l’electrocaloric effect (effet électro-calorique en français) permet surtout de modifier la température à travers un champ magnétique, un processus d’ailleurs réversible.

Selon les chercheurs, la technologie mise au point peut effectuer 30 000 cycles de changement de température sans décliner. Une des applications pourrait être relative aux smartphones dans le cadre du refroidissement de batteries. En effet, les batteries des smartphones peuvent surchauffer, ce qui représente habituellement un problème dans la durée de vie de ces dernières. Il s’agit d’une niche idéale pour l’application d’une telle technologie, mais ce n’est pas tout.

Roy Kornbluh, chercheur pour la société américaine SRI International ayant également participé aux recherches, estime que « le développement de systèmes de climatisation efficaces qui n’utilisent pas de liquides de refroidissement chimiques va devenir de plus en plus important à mesure que les pays se développent et augmentent leur utilisation de climatisation. »

En effet, ces fameux liquides de refroidissement chimiques sont de puissants gaz à effet de serre qui font que la climatisation est loin d’être écologique ! Il est alors possible d’imaginer une intégration de la technologie basée sur l’effet électro-calorique dans la fabrication de nouveaux climatiseurs destinés aux usages domestiques et professionnels, des appareils sûrement plus petits prenant donc moins de place pour une efficacité similaire qui plus est davantage respectueuse de l’environnement.

Sources : PhysSiècle Digital