in

Le visionnage de films violents encouragerait les enfants à prendre les armes

Crédit : MakyFoto / Pixabay

La violence est omniprésente et elle fascine, jeux vidéos et films en sont de plus en plus sujets. Cette réalité qui dérange a cependant de nombreuses répercussions psychiques. L’année dernière, aux États-Unis, 15 fusillades orchestrées par des enfants ont été répertoriées en milieu scolaire. Seraient-ils victimes de cet effrayant divertissement ?

Le nombre de fusillades toujours plus croissant dans l’État d’Amérique du Nord a poussé les scientifiques américains à se questionner. Hormis la non-interdiction du port d’arme aux États-Unis, pourquoi les petits Américains montrent-ils un si grand intérêt pour les armes ?

D’après une étude expérimentale récemment publiée dans la revue scientifique JAMA Pediatrics, la visualisation de films violents contenant des armes aurait une réelle influence sur le comportement des enfants ! 104 enfants de 8 à 12 ans rassemblés sous forme de paire entre frères et sœurs, cousins ou amis ont été au cœur de l’expérience.
Chaque binôme fut séparé pour visionner le même film avec ou sans armes. Ils furent ensuite amenés dans deux salles de jeu différentes qui contenaient les mêmes jouets. Parmi ceux-ci, un pistolet réel de calibre 0,38 (mais bien évidemment sans balle). Et les résultats sont surprenants ! En vingt minutes de jeu, les enfants ayant visionné le film avec la présence d’armes jouaient plus longtemps et appuyaient plus souvent sur la gâchette que ceux ayant visionné le même film sans armes !

Crédits : mojzagrebinfo/Pixabay

Les scientifiques furent tout d’abord surpris de voir que parmi les 82,7 % des enfants ayant trouvé le pistolet dans la salle de jeu, 26,9 % seulement sont allés en signaler sa présence. Les enfants ayant visionné le film contenant des armes se sont attardés 42 secondes de plus sur le pistolet, en appuyant en moyenne 2,8 fois sur la détente contre une moyenne de 0,01 pour les enfants ayant visionné le film sans la présence d’armes. Il fut aussi observé que les premiers étaient beaucoup plus agressifs et n’hésitaient parfois pas à viser leurs petits camarades !

Cette étude sérieuse dénote bien un lien entre l’environnement de l’enfant et son intérêt pour les armes. Parents, à vous maintenant de protéger votre enfant en limitant son exposition à une quelconque violence.

Source