in

Trois nouvelles exoplanètes découvertes à seulement 12 années-lumière

Crédits : NASA/AMES/SETI

Une équipe d’astronomes rapporte la découverte de trois exoplanètes de type terrestre orbitant autour d’une étoile située à seulement douze années-lumière. Des mesures faites grâce à l’instrument HARPS de l’Observatoire européen austral (ESO).

YZ Ceti est une naine rouge que vous retrouverez dans la constellation de la Baleine. Bien que relativement proche de la Terre à un peu plus de douze années-lumière, cette étoile a une luminosité trop faible (environ 1/5000e de celle du Soleil pour 8,5 % de sa masse) pour être vue à l’œil nu depuis la surface de notre planète. Elle n’en reste pas moins intéressante puisqu’au moins trois planètes (peut-être quatre) orbitent autour de YZ Ceti. Elles sont toutes trois très proches de la surface de l’étoile. Les résultats de cette étude ont été publiés dans les Astronomy and Astrophysics Letters.

Ces trois nouvelles exoplanètes cataloguées ont des tailles similaires à celle de la Terre (au maximum 1,5 fois sa taille selon les estimations). Parmi elles vous retrouverez YZ Ceti b qui orbite autour de son étoile en seulement deux jours et distante de seulement neuf millions de kilomètres. Avec 0,75 fois la masse de la Terre, elle est la moins massive des trois. Vient ensuite YZ Ceti c, située à environ 0,021 UA de son étoile (une unité astronomique est égale à la distance Terre-Soleil, soit environ 150 millions de kilomètres). Sa période orbitale est de 3,06 jours et sa masse est à peu de chose près équivalente à celle de notre planète. YZ Ceti d, la troisième, est quant à elle distante de 0,028 UA de son étoile. Sa masse est environ 1,14 fois celle de la Terre et sa période orbitale est de 4,66 jours.

Par ailleurs, l’équipe de chercheurs dirigée par le planétologue Nicola Astudillo-Defru de l’Université de Genève n’exclut pas la présence d’une quatrième planète. Si la découverte venait à se confirmer, celle-ci serait l’une des plus petites planètes jamais découvertes dans la Voie lactée avec une masse légèrement inférieure à la moitié de celle de la Terre (0,47 fois sa masse) et une période orbitale estimée à 4 jours. Notons au passage qu’aucune de ces planètes ne semble disposer des conditions favorables à l’émergence de la vie.

Source