in

La science dans le nuage

Crédits : iStock

Les domaines de la science sont en général ceux qui demandent le plus de ressources. Mais cette demande n’est pas du tout linéaire … Les besoins explosent vite en cas de calcul à faire puis diminuent tout autant dès qu’ils sont finis, en attendant de préparer les suivants. Pour un centre de recherche, c’est d’autant plus compliqué à gérer qu’il se peut que plusieurs personnes souhaitent lancer leurs calculs en même temps sur un nombre de calculateurs limités …

Le Cloud cette structure élastique

Pour répondre à la demande, les entreprises doivent pouvoir s’adapter rapidement et facilement. Pour ce faire, on peut opter pour le Cloud privé, qui va permettre d’avoir en interne d’une entreprise la souplesse voulu. Mais qu’en est il des surcharges ponctuelles ? Elles peuvent entraîner de gros désagréments pour les utilisateurs mais elles ne justifient pas forcément l’achat de matériel supplémentaire. Dans ce cas, le Cloud est la solution. Ainsi vous pourrez simplement louer les ressources dont vous avez besoin, et ce uniquement le temps nécessaire.

Le Cloud se découpe en trois grandes sections qu’on pourra utiliser en fonction des besoins rapidement et simplement. Pour reprendre le cas de nos centres de recherches, l’infrastructure est très souvent sollicitée et c’est là que la puissance du Cloud Computing se met au service de la science.

Le IaaS selon Oracle

Qu’est-ce que le IaaS pour le géant de la base de données, Oracle ? Bonne question. Oracle, comme beaucoup de grands fournisseurs de services informatiques, met beaucoup d’énergie dans le développement des ses services de Cloud Computing et plus particulièrement dans le IaaS en ce moment. Pour Oracle, passer au IaaS c’est avant tout vous simplifier la gestion de votre infrastructure informatique.

Vous n’aurez plus à vous soucier du bon fonctionnement du matériel ou de sa maintenance. Vous n’aurez plus à vous soucier des problèmes électriques ou des pannes de climatisation qui pourraient mettre en péril vos données. Tous ces soucis deviennent les leurs, vous laissant le champs libre pour vous concentrer sur ce qui compte vraiment …

Le Cloud, l’avenir de la recherche ?

Avec les possibilités infinies qu’offrent les technologies IaaS, SaaS et PaaS. Il se pourrait bien que l’avenir de la recherche passe par eux comme ce fut déjà le cas par le passé. Des projets ont déjà vu le jour en Europe ces dernières années comme celui nommé « Helix Nebula » qui, en fédérant une vingtaine d’entreprises, a beaucoup aidé la recherche sur le « boson de Higgs » et ouvert la voie à une nouvelle informatique pour la recherche …