in ,

Une IA va tenter de retracer les transactions bitcoin pour lutter contre le trafic humain

Crédits : MaxPixel

Des chercheurs ont mis au point une intelligence artificielle dont la mission est de suivre les transactions bitcoin réalisées sur un site d’annonces publicitaires. Le but ? Permettre d’augmenter les chances d’appréhender les trafiquants sexuels.

Le film documentaire I am Jane Doe sorti en février 2017 fait état de réels cas de jeunes Américaines tombées dans la prostitution infantile après s’être fait piégées sur le site Backpage, le deuxième plus grand service d’annonces publicitaires des États-Unis. Cette plateforme est sous le feu des projecteurs depuis 2011 et les révélations d’affaires de prostitution et de trafic humain favorisées par la sous-section réservée aux adultes.

I am Jane Doe évoque notamment de l’histoire de Kubiiki Pride, dont la fille de treize ans avait disparu. Celle-ci a finalement été retrouvée 270 jours après sa disparition et avait été capturée par un trafiquant sexuel qui la battait et la droguait. L’homme a piégé la jeune fille sur Backpage qui hébergeait en 2012 environ 70 % du marché américain des publicités sexuelles en ligne.

Les autorités américaines font état d’une extrême difficulté à faire face à ce genre de cas au vu de nombre d’annonces mises en ligne quotidiennement. En cas de souci, il est donc très compliqué de retrouver quelqu’un ayant disparu. C’est ici qu’intervient une équipe de chercheurs de l’Université de Californie à Berkeley. Ces derniers ont réussi à mettre au point une technique inédite.

« Internet a facilité beaucoup de méthodes dont les trafiquants peuvent profiter […] Ils peuvent facilement atteindre un grand public et générer beaucoup de contenu sans avoir à se révéler », indique Rebecca Portnoff pour le New Scientist. Il s’agit donc d’utiliser les mêmes armes que les trafiquants pour les appréhender.

Il faut savoir que depuis 2015, le site Backpage enregistre ses transactions en bitcoin dans un espace accessible au public. Évidemment, les identités ne sont pas révélées, mais chaque transaction est liée à un portefeuille. L’intelligence artificielle élaborée par les chercheurs intègre le machine learning et est capable d’identifier ces portefeuilles et de détecter des transactions qui se répètent ou ayant une particularité.

Dans le cas d’annonces dont le style de rédaction est similaire, l’I.A les analysera et en cas d’anomalie, les transmettra aux autorités. Après quatre semaines de tests, les chercheurs ont pu identifier 90 % des annonces ayant le même auteur, avec un faux positif de seulement 1 % (sur 10 000 annonces). L’avantage principal est que cette I.A fera gagner un temps précieux aux autorités qui pourront effectivement se concentrer sur des pistes sérieuses et lutter plus efficacement contre le trafic humain.

Voici la bande annonce du film I Am Jane Doe :

Sources : New ScientistSiècle DigitalLe Monde