in

Une étoile frôlera notre système solaire dans un million d’années !

Crédits : iStock

Selon les chercheurs, la naine orange Gliese 710 arrive dans notre direction et passera proche de notre Système solaire dans plus d’un million d’années et à une distance plutôt relative.

Dans 1,3 million d’années, l’étoile Gliese 710 va s’approcher de nous à moins de 16 000 fois la distance Terre-Soleil. Cette distance est beaucoup plus importante que la distance nous séparant de Pluton (quarante fois la distance Terre-Soleil), mais sera assez courte pour décrocher quelques comètes du Nuage de Oort, dont la limite externe formerait la frontière gravitationnelle de notre Système solaire.

Cette affirmation est le fruit d’une étude menée par C.A.L. Bailer-Jones du Max Planck Institute for Astronomy, publiée le 29 août 2017 sur le site de la bibliothèque de l’Université Cornell (États-Unis). Le scientifique a calculé la trajectoire de 320 000 étoiles en cherchant leur vitesse radiale, c’est-à-dire la vitesse à laquelle ces mêmes étoiles s’approchent ou s’éloignent de la Terre. Après avoir utilisé les données du satellite Gaïa de l’Agence Spatiale Européenne (ESA) mesurant le mouvement des étoiles sur la sphère céleste, C.A.L. Bailer-Jones a pu reconstituer la vitesse et la trajectoire des étoiles en trois dimensions.

Sur les 320 000 étoiles étudiées, 180 s’approchent de notre Système Solaire, qu’elles croiseront à des distances inférieures à quatre années-lumière, soit des distances similaires à celle à laquelle se trouve Alpha du Centaure, l’étoile voisine la plus proche. Parmi ces 180 étoiles se trouve Gliese 710, une étoile naine orange deux fois plus petite que notre Soleil se trouvant en ce moment dans la constellation du Serpent à 64 années-lumière. Celle-ci sera la seule à pénétrer dans le Nuage de Oort, et ce à une vitesse de 14 km/s.

« Vue de la Terre elle apparaîtra comme un point rougeâtre, le plus brillant du ciel après Vénus. Quant aux constellations qu’elle traversera… impossible à dire : elles auront toutes changé de forme d’ici là », indique le chercheur.

Sources : Science & VieGénération NT