in

Notre cœur se trouve à gauche, mais pourquoi ?

Crédits : Wikimedia Commons

Vu de l’extérieur, l’être humain est très symétrique, mais à l’intérieur, certains organes se trouvent plutôt sur la droite ou sur la gauche comme pour le cœur et des raisons physiologiques tendent à l’expliquer.

Il faut savoir que le cœur se trouve sur la gauche de notre cage thoracique, car celui-ci s’imbrique mieux avec les autres organes qui se trouvent sur ce côté. Notre cœur lui-même n’est pas symétrique puisqu’il est plus gros du côté gauche, propulsant le sang dans le corps. D’ailleurs, ce dernier bénéficie d’un espace plus important à gauche, car le poumon de ce côté est composé de deux lobes seulement contre trois pour le poumon du côté droit.

Il existe bien une maladie plaçant le cœur à droite : l’inversion du cœur (ou situs inversus), dont l’origine est génétique. En effet, des gènes homéotiques déterminent le plan d’organisation d’un être vivant, autrement dit la place des organes les uns par rapport aux autres et selon les axes de polarité (axe antéro-postérieur et dorso-ventral). Chez les vertébrés en général, dès la formation de la toute première cellule, ces gènes sont à l’origine d’une latéralisation.

Si la plupart des biologistes estiment que l’apparition de tel ou tel organe d’un côté ou de l’autre serait la conséquence de mutations génétiques qui se sont produites par hasard, le généticien Clifford Tabin, de la Harvard Medical School (États-Unis), pense qu’en « choisissant » un côté, le cœur a pu favoriser le positionnement de l’ensemble des autres organes.

Que penser de la symétrie ? La plupart des animaux sont symétriques et cela est principalement dû à la locomotion. Diverses études ont montré qu’une façon locomotion équilibrée et stable nécessitait un corps symétrique dans un axe droite-gauche. Ainsi, les animaux mobiles sont pratiquement tous symétriques, mais dans le cas de l’Homme, seule la symétrie extérieure est bien présente.

Sources : Science & VieL’Internaute