in ,

Le Capitaine Kirk envoie un message à la sonde Voyager 1, au nom de toute l’Humanité

La NASA annonçait ce mardi le grand gagnant du concours visant à envoyer un message à la sonde Voyager 1 à l’occasion des quarante ans de son lancement. C’est l’acteur canadien William Shatner, qui a incarné le capitaine James Kirk du vaisseau USS Enterprise dans la célèbre série Star Trek, qui a lu ce message envoyé depuis Houston.

« Nous offrons l’amitié à travers les étoiles. Vous n’êtes pas seuls ». C’est ce message, écrit par Oliver Jenkins, alias @Asperger_Nerd sur Twitter, qui vient d’être sélectionné par un vote populaire parmi les 30 000 soumis. La NASA avait en effet eu l’idée d’envoyer un message en soixante caractères maximum afin de commémorer le lancement des deux sondes jumelles, Voyager 1 et 2.

Pour ce faire, l’agence américaine a donc sollicité les contributions citoyennes sur des plateformes telles que Twitter, Instagram, Facebook et autres réseaux sociaux comme elle le fait de plus en plus. Cette science collaborative semble d’ailleurs porter ses fruits puisque le monde s’intéresse de plus en plus à l’exploration spatiale. Mais c’est bien William Shatner, alias le Capitaine Kirk, qui a lu le message avant que celui-ci ne soit envoyé depuis Houston à Voyager 1.

La sonde lancée dans l’espace depuis Cap Canaveral, en Floride, le 5 septembre 1977, se trouve aujourd’hui à près de 21 milliards de kilomètres de la Terre. Elle fut en 2012 le tout premier objet fabriqué par l’homme à quitter notre Système solaire et à pénétrer dans l’espace interstellaire. Voyager 2 se trouve quant à elle à quelque dix-sept milliards de kilomètres. Les vaisseaux avancent à une vitesse de dix-sept kilomètres par seconde. Les antennes des sondes envoient donc toujours des signaux radio, mais en raison de la distance et de la vétusté du matériel, il faut près de vingt heures pour recevoir les données.

Rappelons que les deux sondes auront permis de nombreuses découvertes qui incluent notamment la détection des premiers volcans actifs au-delà de la Terre sur la lune de Jupiter Io, la première preuve d’un océan de subsurface possible sur Europe (la lune de Jupiter), l’atmosphère dense autour de Titan, la lune de Saturne ou encore la découverte de dizaines de satellites naturels. Ces réalisations ont donc permis des avancées incommensurables dans les domaines des sciences planétaires, de l’astronomie et de l’exploration spatiale.

Notons au passage que chaque sonde porte avec elle une collection de sons, d’images et de messages qui racontent l’Histoire de notre planète et de nos civilisations. Ces enregistrements sont destinés à servir de sorte de capsule de temps et/ou de message à d’éventuelles formes de vie extraterrestre.

Les générateurs thermo-électriques alimentant les sondes devraient quant à eux s’épuiser d’ici 2025. Nous n’aurons alors plus aucune nouvelle de ces deux pionnières qui continueront tout de même silencieusement à sillonner à jamais le cosmos en effectuant un tour complet de la Voie Lactée tous les 225 millions d’années environ.

Source