in

10 choses que vous ignorez sur les petites lèvres

Crédits : Aykin - Pixabay

Chez la femme, les petites lèvres protègent le vestibule du vagin, comprenant le méat urinaire, l’orifice du vagin et les glandes vestibulaires, des agressions extérieures. Situées au cœur des grandes lèvres, les petites lèvres s’étendent du clitoris vers l’arrière sur plusieurs centimètres. Mais les petites lèvres ont également des fonctions sexuelles !

1) L’autre nom des petites lèvres : les nymphes

Dans le milieu médical, on appelle aussi les petites lèvres des nymphes, au même titre que les divinités grecques liées à la source de la vie. Cette zone d’où vient et sort la vie mérite bien un nom poétique et fleuri !

2) Les petites lèvres ne font pas la même taille

Il y a toujours une petite lèvre plus grande que l’autre, soit en largeur, soit en longueur, soit en épaisseur. Chez l’homme, le tissu des petites lèvres correspond à celui des bourses, qui est également asymétrique pour ces messieurs.

3) La couleur des petites lèvres : plus sombre que votre peau

La couleur des petites lèvres peut varier selon la couleur de la peau de la femme : du rose au gris ou au noir. Il existe des nuances à l’intérieur de ces couleurs. De plus, la couleur de l’intérieur des petites lèvres n’est pas la même que leur extérieur.

4) Les petites lèvres renferment tout un vestibule !

Les petites lèvres protègent le vestibule : l’entrée du vagin. Cette zone comprend l’urètre, le vagin, les glandes de Bartholin et les glandes de Skene. L’orifice urétral se situe à environ 2,8 cm sous le gland du clitoris et au-dessus de l’orifice du vagin. Le vestibule comprend aussi le périnée.

5) Les petites lèvres dépassent souvent des grandes lèvres

Chez environ 8 femmes sur 10, les petites lèvres dépassent des grandes. Cette proportion est peu connue, ce qui mène de nombreuses femmes à complexer et à envisager la chirurgie. Donc ne vous inquiétez plus, ce phénomène est naturel chez la plupart des femmes !

6) Les petites lèvres grandissent à la puberté

A la puberté, les hormones sexuelles s’activent et les petites lèvres grandissent rapidement pour dépasser les grandes lèvres. Toutefois, les adolescentes n’ont pas de quoi s’inquiéter car ce phénomène se produit progressivement au cours des années, tout comme pour la croissance des seins.

7) Les petites lèvres, une zone érogène très sensible

Les petites lèvres constituent une zone érogène très sensible, aux caresses. Pour certaines femmes, l’excitation sexuelle passe indispensablement par la stimulation des petites lèvres et du clitoris. Elles représentent ainsi une étape de préliminaires importante avant la pénétration sexuelle.

8) Les petites lèvres peuvent gonfler

Sous l’effet de l’excitation sexuelle ou de la stimulation, les petites lèvres gonflent et peuvent parfois doubler de volume. Cela est tout à fait normal car elles contiennent des corps érectiles dont le volume augmente sous l’effet de l’excitation. Elles vont revenir à leur taille normale quelques minutes à quelques heures après le rapport sexuel.

9) Les glandes de Bartholin, à quoi ça sert ?

Dans les petites lèvres, à l’entrée du vagin, les glandes de Bartholin sont indispensables à l’activité sexuelle car elles servent à la lubrifier l’entrée du vagin, favorisant la pénétration. Dès qu’elles sont soumises aux effets de l’excitation sexuelle, elle produisent un liquide naturellement lubrifiant.

Parfois, elles peuvent se boucher et entraîner une douleur et un gonflement dans une petite lèvre. Dans ce cas, consultez un gynécologue car il peut s’agir d’une Bartholinite.

10) L’excision et la chirurgie des petites lèvres, entre tradition et esthétisme

Alors qu’en Occident de plus en plus de femmes ont recours à la chirurgie pour réduire la taille de leurs petites lèvres à cause d’un complexe ou d’un inconfort, une part importante de femmes dans le monde lutte contre ou poursuit une pratique traditionnelle ancienne : l’excision. L’excision consiste en une ablation du clitoris et des petites lèvres. Elle est souvent réalisée pendant l’enfance chez les petites filles, qui peuvent prendre conscience plus tard qu’elles auraient préféré avoir le choix.

Si vous envisagez une chirurgie, réfléchissez bien aux conséquences que celle-ci pourra avoir à long terme sur votre sexualité. De nombreuses femmes ont rapporté une perte de sensibilité des petites lèvres après l’opération.

Avec Docteur Tamalou