,

Un verre d’alcool par jour ne fait pas de mal, vraiment ?

Crédits : Pixabay

Un « p’tit verre » d’alcool quotidien, est-ce réellement anodin ? En réalité, la réponse est non selon l’Institut national du cancer qui indique qu’aucune dose n’est insignifiante, même un seul verre par jour.

En mai 2017, un rapport publié par Santé Publique France et élaboré en collaboration avec l’Institut national du cancer (INCa) préconisait déjà de ne pas dépasser dix verres d’alcool par semaine et de prévoir des jours sans.

L’INCa est peut-être l’organisme le mieux placé dans notre pays pour donner des préconisations concernant la consommation d’alcool. Le fait est que la notion de « consommation modérée » est, disons-le, très populaire et elle ne serait en revanche pas sans danger. Selon l’INCa, une consommation de moins de deux verres par jour augmenterait les risques de contracter plusieurs cancers.

Évidemment, boire un seul verre par jour est beaucoup moins grave que cinq ou six, mais les études que cite l’INCa tendent à prouver qu’un verre d’alcool par jour augmente déjà les risques de cancer de la bouche par deux ! Cette augmentation concerne également le cancer de l’œsophage (28 %), le cancer du sein (10 %) ainsi que le cancer du côlon (9 %).

Une publication de Science & Vie indique que selon Catherine Hill, épidémiologiste à l’Institut Gustave Roussy depuis 2004, plus d’un millier de décès en France (sur un total de 50 000) sont à déplorer suite à la consommation quotidienne de 13 ml d’alcool (un seul verre équivaut à 10 grammes d’alcool). Rappelons au passage qu’au-delà des cancers, la consommation d’alcool en général peut favoriser les maladies cardiovasculaires et neurologiques, ainsi que les maladies du pancréas et du foie.

Cependant, tout n’est peut-être pas négatif puisqu’une étude danoise publiée le 28 juillet 2017 dans le Journal of Alzheimer’s Disease expliquait que la consommation de quelques verres d’alcool par semaine pouvait prévenir les troubles cognitifs et la démence chez les personnes âgées.

Sources : Science & VieHuffingtonPostLa Dépêche