in

Tout ce que vous devez savoir sur notre galaxie, la Voie lactée

Crédits : Nasa

Nous vivons tous dans un même monde, la Terre, qui s’inscrit elle-même dans un système clairement défini. Mais en prenant encore un peu (beaucoup) de recul, nous pourrions constater que notre planète et notre système s’inscrivent dans une structure bien plus large et plus complexe. Dès les premiers temps préhistoriques, les Hommes se sont interrogés sur cette mystérieuse bande laiteuse qui tapisse le ciel nocturne. Ce n’est qu’avec la naissance de l’astronomie moderne que les savants ont pu constater ces innombrables étoiles à des distances considérables de la Terre.

Le terme « Voie lactée » a émergé dans l’Antiquité classique pour décrire la bande de lumière dans le ciel nocturne et est depuis devenu le nom de notre galaxie. Comme beaucoup d’autres dans l’univers connu, la Voie lactée est une galaxie spirale barrée qui fait partie d’un groupe local — une collection de 54 galaxies. Mesurant 100 000 à 180 000 années-lumière de diamètre pour environ 1 000 années-lumière d’épaisseur, on estime aujourd’hui que la Voie lactée comprend entre 100 et 400 milliards d’étoiles. Il est difficile en effet de faire une estimation exacte. Notre galaxie est en constante évolution avec des millions d’étoiles qui naissent et qui explosent.

Au niveau physique, la Voie lactée se compose d’un centre et d’un disque galactique constitué de bras en spirale, le tout entouré d’un halo composé de vieilles étoiles et de grappes globulaires. Le Centre, également connu sous le nom de « renflement », est une concentration dense d’étoiles principalement anciennes qui mesure environ 10 000 années-lumière dans le rayon. Cette région est aussi le centre de rotation de la Voie lactée. Le Centre Galactique abrite également une source de radio intense appelée Sagittarius A, probablement un trou noir supermassif. La présence de ce trou noir est discernée en raison de l’influence gravitationnelle apparente sur les étoiles environnantes. Celui-ci aurait une masse comprise entre 4,1 et 4,5 millions de masses solaires.

Autour du centre galactique, vous retrouverez les quatre bras spiraux de la galaxie (deux gros bras et deux plus petits, bien qu’il n’y ait à ce jour pas de consensus sur la structure exacte ou l’étendue de ces bras). Ceux-ci contiennent généralement une densité plus élevée de gaz et de poussière interstellaires que la moyenne galactique, ainsi qu’une plus grande concentration de formation d’étoiles. Notre système est quant à lui situé dans le bras dit « d’Orion » à environ 28 000 années-lumière du centre galactique principalement composé d’étoiles rouges (plus anciennes). Ce bras ferait le tour de la galaxie en 250 millions d’années. Depuis sa formation, il y a environ 4,5 milliards d’années, notre système aurait donc déjà effectué entre 20 et 21 révolutions galactiques.

Enfin, et vous ne pouvez pas le sentir, mais notre planète orbite autour du Soleil à une vitesse d’environ 100 000 km/h. Ce que nous pourrions encore moins sentir, c’est que la Galaxie se déplace elle-même à travers l’espace à la vitesse phénoménale de 2 millions de km/h, soit environ 630 km par seconde, à la fois tirée par un superamas situé à quelque 600 années-lumière et poussée par une vaste région galactique très peu dense.

Source