in

Une nouvelle technique inédite d’imagerie pour étudier l’anatomie des insectes

Crédits : Danny Poinapen / Western University

Des physiciens ont collaboré avec des experts en insectes afin de mettre au point une nouvelle technique destinée à scanner l’anatomie d’insectes de taille très réduite.

La meilleure façon de comprendre l’anatomie des insectes était jusqu’à aujourd’hui la dissection. On l’a d’ailleurs pratiquée pendant des siècles. Cette pratique pourrait être prochainement abandonnée chez les insectes au profit d’une nouvelle technique d’imagerie élaborée par des physiciens et entomologistes canadiens comme l’indiquent les résultats d’une étude publiée dans la revue BioMedCentral du 31 juillet 2017.

Les clichés présentés dans l’étude sont impressionnants d’autant plus que la résolution que peut attendre cette technique dite de « microscanner » est de 10 microns. Il faut savoir que la taille des insectes observés est d’environ un centimètre. Il convient d’immobiliser ces insectes durant sept heures au maximum en ayant recours à un flux continu de dioxyde de carbone afin de les observer sans porter atteinte à leur vie ou à leurs facultés.

« J’ai l’habitude de parcourir les illustrations des manuels d’entomologie, mais là, nous pouvons accéder à une perspective radicalement nouvelle », explique Joanna Konopka, une doctorante qui a fait partie de l’étude.

Les prouesses de cette technique (à visionner dans la vidéo disponible en fin d’article) semblent être un véritable succès qui n’aurait pas pu être obtenu sans une collaboration interdisciplinaire assidue. Cette collaboration a été évoquée par le physicien Danny Poinapen de la Western University, ayant également participé à l’étude : « Notre exemple illustre les bénéfices que les chercheurs tirent à travailler de façon interdisciplinaire. Par exemple, dans notre laboratoire dédié à la conception de microscanners, nous savions construire des images de petits animaux, mais nous savions au final bien peu de choses sur les insectes. C’est grâce à nos confrères biologistes que nous sommes parvenus à un tel résultat. »

Les clichés offrent un angle de vue inédit et incarnent une véritable révolution pour les amateurs d’insectes.

Sources : Science DailySciences et Avenir