,

Une nouvelle espèce de dinosaure à plumes découverte

Illustration artistique - Crédits : Académie chinoise des sciences géologiques/Zhao Chuang

Une équipe de paléontologues annonce la découverte d’une nouvelle espèce de dinosaure à plumes en Chine. Affublé d’une énorme crête sur la tête, l’animal parcourait la Terre il y a 100 à 66 millions d’années.

De plus en plus de dinosaures à plumes sont découverts et plus on en déterre plus les similitudes avec les oiseaux modernes sont marquées comme en témoigne cette nouvelle étude publiée ce jeudi dans la revue Scientific Reports qui détaille la découverte d’un squelette quasi complet. Affublée d’une énorme crête sur la tête pouvant mesurer jusqu’à quinze centimètres, l’animal baptisé « Corythoraptor jacobsi » vivait dans le sud-est de la Chine à la fin du Crétacé il y a 100 à 66 millions d’années, au cours de la période du Crétacé supérieur. Mesurant 1m68 de haut, le dinosaure était visiblement rapide, armé de trois griffes pointues à chaque patte lui permettant de capturer ses proies.

Selon les chercheurs, le dinosaure retrouvé était âgé d’au moins huit ans au moment de sa mort, peu avant l’extinction des dinosaures. Il n’avait cependant pas terminé sa croissance. Côté physique, « Corythoraptor jacobsi » pourrait de nos jours se confondre avec les casoars à casque, ces imposants volatiles qui peuplent aujourd’hui l’Australie et la Nouvelle-Guinée particulièrement connus pour leur agressivité. Les deux espèces n’auraient en revanche aucun lien de parenté. Les chercheurs pensent néanmoins que la crête avait le même rôle chez les deux espèces : pour la parade sexuelle et pour communiquer visuellement.

Corythoraptor jacobsi, à gauche, et le célèbre Casoar australien, à droite. La ressemblance est frappante. Crédits : Zhao Chuang et Pete Keogh/Flickr

« La découverte de Corythoraptor jacobsi fournit une preuve sans précédent que les dinosaures Oviraptoridae étaient morphologiquement et taxonomiquement beaucoup plus diversifiés dans la région de Ganzhou que dans toute autre région connue du monde », écrivent les chercheurs dans leur document.

Source