in

Le monde peut-il atteindre 100 % d’énergies renouvelables en 2050 ?

Crédits : iStock

100 % d’énergies renouvelables en 2050, est-ce vraiment possible ? Oui pour 139 pays affirme une étude menée par des chercheurs de Stanford, qui détaillaient il y a quelques jours une véritable feuille de route à suivre. Ces nations sont au passage responsables de 99% de la pollution mondiale actuelle. Les moyens sont là. Y’a plus qu’à.

Bientôt la fin des énergies fossiles ? Des scientifiques de l’Université de Stanford, aux Etats-Unis, affirment que 139 pays pourraient en effet ne fonctionner qu’avec de l’énergie renouvelable (vent, soleil, eau) à l’horizon 2050, créant au passage plus de 24 millions d’emplois. Ces changements pourraient également empêcher 4 à 7 millions de décès par la pollution de l’air chaque année. Les chercheurs, qui publient un rapport dans le journal Joule, ont ici listé l’énergie solaire, la géothermie ainsi que le vent à disposition de chaque pays, pour ensuite calculer combien d’énergie il faudrait pour atteindre 80% d’énergies vertes d’ici 2030 et 100% d’ici 2050. Une véritable feuille de route.

« J‘étais surpris de voir combien de pays avaient des ressources suffisantes pour s’alimenter en énergie renouvelable à 100% avec le vent, l’eau et le soleil« , explique Mark Jacobson, principal auteur de cette étude. Le plus bel aspect est qu’une telle transition créera également plus de 20 millions d’emplois permanents à temps plein. Nous pensons qu’une transition est possible et bénéfique de bien des façons, et il y a peu de défauts, poursuit-il. Comme pour tout, vous ne voulez pas changer, et c’est difficile de changer si ce qui est en place fonctionne. Mais, actuellement, les choses fonctionnent avec des conséquences monstrueuses« .

Ce rapport s’appuie notamment sur les travaux antérieurs de Jacobson démontrant comment les États-Unis pourraient faire face à une telle transition et à un coût assez « raisonnable » compte tenu des conséquences du réchauffement climatique induit par les combustibles fossiles. Ce travail est depuis largement utilisé par les défenseurs des énergies renouvelables. Ce nouveau document est donc susceptible d’être également très influent.

Dans cette projection, les 100 % d’énergies renouvelables comprendraient en 2050 environ 58 % de solaire, 37 % d’éolien (offshore et terrestre), 4 % d’hydroélectricité, 0,7 % d’énergies de la mer et 0,6 % de géothermie, estiment les chercheurs. Si ces 139 pays arrivaient à 80 % de renouvelable en 2030 et 100 % en 2050, les auteurs affirment par ailleurs qu’il serait possible d’empêcher 1,5 °C de réchauffement climatique.

Source