, ,

Pourquoi l’eau est-elle bonne pour l’intellect ?

Crédits : iStock

Tout le monde le sait : l’eau est essentielle à la vie. Sans elle, c’est simple, il n’y aurait aucune espèce vivante, humaine, animale ou végétale, sur Terre. Elle permet de renouveler le sang et d’assurer le bon fonctionnement du cœur, des reins, du foie, des cellules, etc. Mais au-delà de ces fonctions premières, l’eau présente des avantages uniques et souvent peu connues du grand public qui la voit, avant tout, comme une nécessité sans intérêt. C’est le cas, notamment, de sa grande influence sur notre intellect.

L’intellect est la capacité de chacun à emmagasiner des informations afin de mieux comprendre et interagir avec son environnement. Et comme toutes les fonctions humaines, l’intellect est indissociable du cerveau. Et comme tous les organes, le cerveau dépend essentiellement de l’eau pour son bon fonctionnement. CQFD

Anatomie du cerveau

Le cerveau est composé d’eau à près de 80 %. Cette eau sert essentiellement à maintenir l’équilibre dont ont besoin les cellules cérébrales pour fonctionner correctement. Ainsi, moins le corps est hydraté plus cet équilibre en est affecté et le cerveau perd alors de son efficacité. Par ailleurs, l’eau permet d’entretenir les signaux nerveux, de « nourrir » le cerveau (en lui apportant les nutriments dont il a besoin) et de se débarrasser des toxines, afin d’optimiser l’activité cérébrale.

Quel lien avec l’intellect ?

Si le cerveau fonctionne à son maximum lorsqu’il est bien hydraté, il en va forcément de même pour nos fonctions intellectuelles et cognitives.

Une étude de l’Université de East London, en Angleterre, a établi un lien entre cerveau hydraté et rapidité d’exécution d’une tâche donnée. Selon les chercheurs, boire lorsque l’on a soif permet « d’éteindre » la zone du cerveau qui nous informe que nous avons soif. Celui-ci peut alors concentrer toutes ses ressources sur la tâche à accomplir. La même université avait précédemment démontré que les enfants bien hydratés avaient plus de chances d’obtenir de bonnes notes à l’école.

Lorsque le cerveau est déshydraté, il a du mal à se concentrer. Résoudre un problème ou mémoriser quelque chose deviennent des tâches plus difficiles à accomplir. Un cerveau mal hydraté se fatigue également plus rapidement, ce qui peut avoir des conséquences plus ou moins sérieuses au travail ou à l’école, par exemple, où nous devons nous consacrer à des tâches répétitives sur une longue partie de la journée.

De façon générale, boire de l’eau si vous êtes déjà bien hydraté ne vous transformera pas soudainement en génie. Et c’est important car il n’est pas question ici de vous encourager à boire plus mais tout simplement à boire assez et ainsi éviter les conséquences suivantes :

  • Baisse de l’attention
  • Baisse de la concentration
  • Baisse de la rapidité et de la précision d’exécution
  • Baisse de la capacité de mémorisation
  • Baisse de capacité de compréhension

Conseil pour bien s’hydrater

Internet regorge de conseils pour nous encourager à boire plus. Certains valides et d’autres complètement farfelus.  Les recommandations de boire deux litre d’eau par jour ne tiennent plus la route car elles ne prennent pas en compte l’eau que nous consommons par la nourriture. Bien d’hydrater dépend davantage d’une bonne routine que d’une quantité bien établie. La soif étant un signe que nous sommes déjà déshydratés, il est important de boire régulièrement, sans attendre d’en ressentir le besoin. Varier les goûts (eau plate, eau gazeuse, eau aromatisée) aidera les plus récalcitrants. Et contrairement aux idées reçues, une tasse de thé ou de café est également une bonne source d’hydratation, tout est une question de modération. Au travail, pensez à apporter votre bouteille réutilisable que vous pourrez remplir à volonté à la fontaine à eau. Tout aussi idéale pour les longues heures passées dans les transports en commun. De nombreux fruits et légumes sont également riches en eau, tels que la pastèque, le concombre ou la tomate. Découpés en dés, ils se dégustent tout au long de la journée et participent grandement à une meilleure hydratation. Enfin, pensez aux plus vulnérables. Enfants et personnes âgées n’ont pas toujours le recul nécessaire ou même la capacité à bien s’hydrater. A nous de les encourager.