in ,

Elon Musk et plus d’une centaine d’experts mettent en garde l’ONU contre les robots tueurs

Elon Musk et plus d’une centaine d’experts en Intelligence Artificielle ont récemment mis en garde l’ONU contre les « robots tueurs ». Ils ont exhorté les autorités d’interdire « le développement de tous les systèmes d’armes autonomes mortelles ».

Dans une lettre adressée à l’ONU, le milliardaire sud-africain Elon Musk, Mustafa Suleyman de Google Deepmind et 114 autres spécialistes en Intelligence Artificielle et en robotique s’inquiètent du danger des armes autonomes. La lettre ouverte publiée pour coïncider avec l’ouverture de la plus grande conférence mondiale sur l’IA — l’IJCAI 2017 (International Joint Conference on Artificial Intelligence) qui se déroule cette semaine à Melbourne, en Australie, met notamment en garde contre un « avenir proche où les machines indépendantes pourront choisir et engager leurs propres cibles ».

Les « armes offensives autonomes permettront des conflits armés à une échelle jamais vue auparavant et à des vitesses difficiles à concevoir pour les humains. En tant qu’entreprises mettant au point les technologies d’intelligence artificielle et de robotique qui pourraient être détournées pour développer des armes autonomes, nous nous sentons particulièrement responsables pour tirer le signal d’alarme ». Ils poursuivent en détaillant que ces armes pouvaient être « terrifiantes ». Il s’agirait d’armes que « des dictateurs et des terroristes utilisent contre des populations innocentes et des armes piratées à des fins funestes ».

Ce n’est pas la première fois que Musk et ceux qui partagent sa vision du monde s’unissent pour attirer l’attention sur la menace que représentent les armes autonomes pour l’humanité. En 2015 déjà, plusieurs milliers de chercheurs et personnalités avaient déjà lancé un appel demandant l’interdiction des « armes offensives autonomes ». Malgré les préoccupations exprimées par les experts, les retards persistants dans l’élaboration d’une interdiction efficace contre les armes autonomes ont amené certains à ressentir un certain danger compte tenu notamment du rythme rapide auquel les systèmes d’AI se développent. « Nous n’avons pas longtemps avant d’agir », dit la lettre. « Une fois que cette boîte de Pandore sera ouverte, elle sera difficile à refermer ».

Source