in ,

Ces chaussures fabriquées en algues permettent de combattre la pollution

Crédits : Vivobarefoot

Ces chaussures alliant écologie et confort peuvent représenter une alternative intéressante face à ce qui se fait depuis longtemps par le biais de la pétrochimie. Que penser de ces chaussures faites en algues ?

Les alternatives aux vêtements, chaussures et accessoires existent comme le chanvre ou encore le mycélium de champignon comme en témoigne l’apparition du textile MycoTEX. Il y a également la fibre d’ananas grâce à Piñatex, capable de remplacer de manière efficace le cuir animal.

La dernière innovation dans le domaine du textile est le fruit du travail de la société britannique Vivobarefoot, ayant scellé un partenariat avec Bloom, une autre société produisant des semelles fabriquées à l’aide d’algues marines sous forme de mousse.

L’empreinte écologique du produit final est fortement réduite comparée aux baskets traditionnelles comme le souligne un article récemment publié dans Détours :

« Chaque paire produite évite le rejet de l’équivalent de 40 ballons remplis de CO2 et réinjecte autant que 215 litres d’eau nettoyée dans l’environnement. »

L’eau nettoyée évoquée ici est relative aux algues, dont certaines variétés contaminent l’océan et se multiplient à grande vitesse. Ainsi, les chaussures Vivobarefoot permettent à la fois des émissions réduites de gaz à effet de serre tout en débarrassant les océans de certaines algues qui peuvent être néfastes, car invasives et malheureusement capables de détruire tout un écosystème marin.

Crédits : Vivobarefoot

Ajoutons également que la matière obtenue est particulièrement souple, ce qui pourrait faire en sorte que ces chaussures séduisent par leur confort. D’ailleurs, le slogan de la marque Vivibarefoot (« Les baskets pour ceux qui ne veulent pas en porter ») semble aller pleinement dans ce sens.

Dans le domaine de la chaussure, citons également la marque Veja, fabriquant des chaussures écologiques intégrant des semelles en caoutchouc naturel d’Amazonie. Cette société affirme que son caoutchouc est récolté suivant un procédé durable pour l’environnement.

Sources : DétoursWiredPositivR