, ,

Ça y est, la réalité virtuelle s’immisce dans les banques de sperme !

Capture vidéo

Comment imaginer que le porno en réalité virtuelle puisse servir à autre chose qu’à « distraire » les personnes en recherche de contenu pornographique ? Aux États-Unis, cette technologie est désormais utilisée pour aider un hôpital à recueillir des échantillons de sperme !

À l’hôpital USC Fertility de Los Angeles, il faudra dire adieu aux traditionnelles revues pornographiques que l’on trouve habituellement dans tous les établissements pratiquant des tests de fertilité et/ou recueillant des dons de sperme. Ici, la place est faite aux casques de réalité virtuelle proposant des contenus destinés à donner un « coup de pouce » aux donneurs.

Outre l’image récurrente de l’infirmière affriolante en blouse blanche, les hôpitaux ne sont pas vraiment réputés pour être des lieux attractifs au niveau de la sexualité. L’alternative que l’hôpital USC Fertility a choisie est incarnée par des casques AuraVisor All in One très peu connus en Europe et dont les contenus sont élaborés par le site VR Bangers, spécialiste des contenus pornographiques en réalité virtuelle. Au menu, on retrouve une douzaine de vidéos pour adultes dont le but est d’assurer la fameuse « récolte », alors que d’autres vidéos peuvent être ajoutées par le donneur lui-même grâce à une simple carte SD.

« Nous sommes très sensibles aux besoins de tous nos patients et le stress de rassembler un spécimen de sperme dans un cabinet médical est une source majeure de stress pour nos patients masculins »,
explique le Dr Richard Paulson, directeur de l’établissement USC Fertility.

Évidemment, cette nouvelle peut paraître cocasse, mais il s’agit tout de même d’un nouveau pas de la réalité virtuelle vers un domaine médical. Elle est déjà utilisée pour traiter des maux associés à la psychologie (anxiété, dépression, phobies), la maladie de Parkinson et permet également une initiation à la méditation, une source de bien-être ainsi qu’un dispositif dont le but est de réduire la douleur. N’oublions pas les applications à vocations pédagogiques servant par exemple en chirurgie comme avec la visualisation en 3D des organes du corps humain.

Sources : MotherboardRéalité VirtuelleFredZone