in ,

Le BioNylon, une alternative végétale à la pétrochimie polluante

Crédits : iStock

À l’heure où les consciences écologiques s’éveillent et où la nécessité d’endiguer la pollution se fait urgente, il est important de valoriser les alternatives bio. Le BioNylon, un nylon végétal, permet de réduire l’utilisation du pétrole, une ressource parmi les plus polluantes.

Un polymère de nylon 6,6 100% biologique

Rennovia a abouti, en 2013, à la fabrication d’un polymère de nylon 6,6 biologique, un nylon 100% végétal. Cette invention avait été rendue possible grâce à la combinaison de l’acide adipique RENNLON ™ et de l’hexaméthylènediamine RENNLON ™ (HMD ou HMDA) de Rennovia.

L’acide adipique et le HMD ont été fabriqués à partir de glucose, à l’aide du procédé de catalytique chimique, une technologie propre à Rennovia. Pour obtenir de l’acide adipique, ils ont procédé à une oxydation aérobie du glucose qui a conduit à l’obtention d’acide glucarique, qui a ensuite lui même subi une hydrodésoxygénation, afin de produire l’acide adipique.

La bio-HMDA est également produite par hydrodésoxygénation du glucose. L’intermédiaire-clé obtenu subit une amination qui conduit à la production du bio-HMDA.

Économiquement intéressant

Ces matériaux végétaux, en plus d’être écologiques, sont économiques puisque leurs coûts de production sont inférieurs d’environ 20 à 25% par rapport à ceux qui utilisent des matériaux polluants comme le pétrole.

Le nylon, de part sa résistance, sa légèreté et ses performances à haute température, est utilisé dans de nombreux domaines tels que l’automobile. Son marché important représente plusieurs millions d’euros. Le nylon est également très utilisé dans des applications en fibres, notamment le tissu.

La musique écolo

Cette invention a su notamment séduire les musiciens qui, soucieux de leur impact sur l’environnement, ont créé des cordes de guitare en nylon végétal. Ces cordes ne sont certes pas 100% bio, mais elles sont tout de même constituées à 68% d’huile de ricin, ce qui réduit déjà fortement leur impact environnemental.

Moins polluantes que les cordes fabriqués avec du nylon issu de la pétrochimie, elles n’en sont, d’après les musiciens qui les ont essayées, pas moins performantes, bien qu’elles proposent un son différent.

On trouve d’ailleurs des vidéos de démonstration en ligne qui permettent de s’en faire soi-même une idée. La marque Aquila, une marque italienne, propose aujourd’hui une gamme de cordes en BioNylon pour tous types d’instruments.

Petit test d’efficacité des cordes en bio-nylon :

Crédit vidéo : https://www.lacartemusique.fr