in

Un astrobiologiste livre sa théorie concernant les extraterrestres

Crédits : Max Pixel

Interviewé par l’agence de presse russe Sputnik, l’astrobiologiste autrichien Gernot Grömer a livré ses pensées concernant un sujet qui passionne de nombreuses personnes : la vie extraterrestre.

Gernot Grömer, 42 ans, est un passionné d’espace ayant fait des études en astronomie avant d’obtenir un doctorat en astrobiologie à l’Université Innsbruck (Autriche). L’intéressé est président du Forum autrichien sur l’espace et a participé à la mission AustroMars en 2006, dont le but était de simuler l’atterrissage et l’établissement de colons sur la planète Mars.

Il s’avère également que Gernot Grömer s’intéresse à la question des extraterrestres et qu’il est convaincu de leur existence. Ce dernier a livré sa théorie concernant les extraterrestres à Sputnik News le 22 juillet 2017. Lors de cette entrevue, l’astrobiologiste a notamment dressé le portrait de l’extraterrestre typique.

Pour Gernot Grömer, les extraterrestres devraient avoir beaucoup de points communs avec les humains comme le fait d’être constitués de carbone. Cette considération trouve sa source dans les lois de la physique et de la chimie qui ne s’appliquent pas seulement à la Terre, mais aussi aux autres planètes.

L’intéressé évoque la notion d’évolution calquée sur les mêmes règles et indique que n’importe quel organisme s’adapte suivant l’environnement dans lequel il vit. À titre d’exemple, sur une planète couverte d’eau presque entièrement, les êtres vivants ressembleraient plus à des poissons qu’a des oiseaux ou des mammifères. Ainsi, dans le cas où les extraterrestres proviennent d’un monde comparable au nôtre, ceux-ci devraient en toute logique être proches de nous, au moins physiquement.

Si Gernot Grömer s’accroche à une logique respectant des règles universelles qui s’appliquent au domaine de la chimie et de la biologie, ce n’est pas le cas de tous les passionnés d’extraterrestres. C’est le cas de certains ufologues comme Seth Shostak, un astronome participant au projet Search for Extra-Terrestrial Intelligence (SETI) qui a évoqué la question des extraterrestres dans un colloque organisé à San Francisco en fin d’année 2016.

Celui-ci exposait alors une vision différente : une civilisation extraterrestre maîtrisant le voyage intersidéral aurait trouvé le moyen de débarrasser les individus de leur enveloppe corporelle afin de devenir des machines immortelles capables de résister aux contraintes de l’espace. Et vous, quelle vision préférez-vous ?