,

Des chercheurs ont inventé le sèche linge aux ultrasons, une petite révolution qui s’annonce !

Sources : capture Youtube / U.S. Department of Energy

Une équipe de chercheurs américains a expérimenté la piézoélectricité dans le tambour d’un sèche-linge. Cette solution permettrait de faire des économies d’énergie conséquentes et également de diminuer grandement le temps de séchage.

Dans un futur proche, les sèche-linge ne fonctionneront peut-être plus avec de la chaleur, mais avec des ultrasons. C’est en tout cas l’idée développée par les scientifiques de l’Oak Ridge National Laboratory (ONRL) situé dans le Tennessee (États-Unis). Un communiqué de l’établissement indique que les chercheurs ont utilisé la piézoélectricité, une notion relative à certains corps capables de créer un champ ou un potentiel électrique.

Le projet soutenu à la fois par General Electric Appliances et le département américain de l’énergie est décrit dans une vidéo disponible en fin d’article. Il est possible d’y voir le tambour d’un sèche-linge équipé de transducteurs piézoélectriques à ultrasons. Ces transducteurs entrent en contact avec le linge mouillé et génèrent des vibrations à haute fréquence atomisant l’eau et la changeant en bruine. Celle-ci est ensuite exfiltrée grâce à la force centrifuge puis aspirée.

Le prototype utilisé dans la vidéo permet un temps de séchage réduit, à savoir vingt minutes contre cinquante minutes dans un sèche-linge classique pour un volume moyen. La consommation énergétique serait également un aspect positif puisque les chercheurs affirment l’avoir réduite de 70 % ! D’autres avantages non négligeables peuvent être cités tels que la réduction de la formation de peluches sur le linge et l’absence de chaleur contribue également à diminuer la perte des couleurs.

Le projet semble assez prometteur, mais à ce stade, rien ne permet d’affirmer clairement que cette innovation prend le chemin d’une commercialisation sur du long terme. Voici la vidéo de présentation du projet publiée par le département américain de l’énergie :

Sources : Science & VieFutura Sciences