,

Une nouvelle technique médicale va permettre de recoller vos oreilles sans intervention chirurgicale

Crédits : Centre Saint-Honoré Ponthieu

Une technique médicale suggère l’utilisation d’un implant en nickel, titane et or plutôt qu’une intervention chirurgicale, un moyen plus simple ne nécessitant aucune anesthésie générale.

Saviez-vous qu’en Chine, avoir les oreilles décollées est un signe de sagesse ? En revanche dans nos contrées, il s’agit d’un défaut esthétique pouvant peser sur la vie des personnes concernées. En France, environ 1 % de la population estime ressentir une gêne à ce niveau. Ce défaut a d’ailleurs été à l’origine de près de 20 000 interventions chirurgicales juste pour l’année 2015.

Désormais, il est possible de se faire recoller les oreilles par le biais d’un implant nommé EarFold, récemment présenté devant 4000 spécialistes rassemblés lors du Congrès mondial ORL à Paris qui s’est déroulé du 24 au 28 juin 2017.

La pose de l’implant est plus simple que l’otoplastie qui n’est autre que l’habituelle reconstruction chirurgicale choisie dans ce type de cas. L’implant EarFold incarne une nouvelle technique n’ayant pas recours à l’anesthésie générale du patient. Côté rapidité, la comparaison tourne également à l’avantage de l’implant qui nécessite seulement vingt minutes pour chaque côté contre deux heures pour l’opération, un acte assez lourd dont le résultat n’est d’ailleurs pas toujours apprécié des patients.

Le patient peut ici discuter avec le médecin à propos de l’endroit précis de la pose de l’implant et ainsi ne pas laisser la décision au seul spécialiste. La simplicité est omniprésente, car seulement une fine incision est requise après l’administration d’un anesthésique local. L’implant est placé sous la peau directement à l’endroit prévu et une fois installé, celui-ci se fixe au cartilage afin de donner à l’oreille une forme plus esthétique.

Créé par le chirurgien britannique Norbert Kang, l’implant EarFold est fait de Nitinol, un alliage de nickel et de titane et recouvert d’or 24 carats afin de réduire sa visibilité sous la peau. Il faut également savoir que suivant l’importance du décollement, plusieurs implants peuvent être nécessaires, deux la plupart du temps. Si les implants au prix de 1000 euros l’unité ne sont pas remboursés par la Sécurité sociale, ce n’est en revanche pas le cas des frais de prise en charge.

Pour l’instant, 200 personnes en France ont expérimenté le procédé (8000 dans le monde) et la plupart en sont satisfaites. D’ailleurs, il est possible de citer un autre avantage de l’implant EarFold : celui-ci peut être retiré facilement, chose qui s’est produite dans de rares cas où les patients ont finalement choisi la chirurgie ou un retour à la normale du décollement.

Sources : Sciences et AvenirTop SantéLe Figaro