,

Une nouvelle espèce d’oiseau antique découverte au Nouveau-Mexique

Un aperçu de ce à quoi pouvait bien ressemble Tsidiiyazhi abini. Crédit: Sean Murtha

https://m.phys.org/news/2017-07-species-ancient-bird-mexico.html

Une nouvelle espèce d’oiseau antique datant de l’âge des dinosaures vient d’être identifiée au Nouveau-Mexique. Cette découverte est exceptionnelle tant les fossiles datant de cette époque sont rares.

Une équipe de chercheurs rapportait il y a quelques jours la découverte des restes fossilisés d’une nouvelle espèce d’oiseaux dans le désert du Nouveau-Mexique, sur le site archéologique de Nacimiento dans le bassin de San Juan. Les trois chercheurs, Daniel Ksepka du Bruce Museum, Thomas Stidham, de l’Académie chinoise des sciences, et Thomas Williamson, du Musée d’histoire naturelle du Nouveau-Mexique, détaillent leur découverte dans les Actes de l’Académie nationale des sciences. Cela permettra de mieux comprendre l’évolution des oiseaux suite à l’extinction de la plupart des dinosaures.

Il y a environ 66 millions d’années environ, un astéroïde de dix kilomètres de large frappait la Terre près de ce qui est aujourd’hui la péninsule du Yucatan. L’impact fut si lourd qu’il mena à l’extinction d’environ 70 % des espèces d’animaux et de végétaux. Les chercheurs ont depuis été en mesure de rassembler un maximum d’informations sur de nombreux animaux terrestres qui ont évolué après la grande extinction, mais peu de progrès ont été réalisés concernant les oiseaux parce que leurs os sont plus petits et plus fragiles, les oiseaux ne se fossilisent pas aussi facilement que d’autres animaux. Ainsi, ils laissent derrière eux moins de traces de leur existence. C’est pourquoi cette nouvelle découverte est importante : elle contribue à compléter l’arbre phylogénétique.

La découverte de ce nouveau fossile partiel daté d’il y a 62,5 millions d’années et fraîchement baptisé Tsidiiyazhi abini ne fut pas simple. Très abîmé, il aura fallu beaucoup de minutie pour le déterrer. Ils fut ensuite comparé avec les quelques autres fossiles à ce jour identifiés datant de la même période. Les chercheurs ont alors pu façonner l’arbre généalogique pour inclure jusqu’à dix groupes d’oiseaux majeurs existant dès quatre millions d’années après la grande extinction, beaucoup plus tôt qu’on ne l’avait cru auparavant.

Les quelques pièces fossiles retrouvées de Tsidiiyazhi abini datant de 62,5 millions d’années. Crédits : Thomas Stidham
Un aperçu de ce à quoi pouvait bien ressembler Tsidiiyazhi abini. Crédits : Sean Murtha

Cette nouvelle découverte s’ajoute donc aux études récentes qui suggèrent que les oiseaux ont effectivement rayonné de façon explosive durant les premiers millions d’années du paléocène. Les fossiles datant de cette époque restent néanmoins très mal représentés, ce qui entrave notre compréhension de la spécialisation morphologique et écologique de ces premiers oiseaux.

Source