, ,

Le mystère des tours de fourmis de feu enfin élucidé !

Crédits : capture Youtube / Scientific American

Des scientifiques américains ont déclaré avoir cerné comment les fourmis rouges construisent leurs tours. Les fourmis de feu « entretiennent » leur construction afin que celle-ci ne s’effondre jamais.

Les fourmis de feu ou Solenopsis invicta sont réputées pour leurs douloureuses piqûres atteignant 1,2 dans l’index de Schmidt. Originaire d’Amérique du Sud, cette fourmi a colonisé les États-Unis dans les années 1930 et l’est de l’Asie dans les années 2000. À titre d’exemple, la ville de Nagoya au Japon doit actuellement gérer la prolifération de cet insecte, comme ce fût le cas en Australie au début de l’année.

Cependant, les fourmis de feu ne sont pas seulement connues pour leur prolifération et leurs piqures douloureuses, mais également pour leurs grandes tours. Lorsque celles-ci sont freinées par un obstacle, les fourmis construisent une tour dans le but de surmonter ce même obstacle en collaborant toutes ensemble. Très solidaires et n’ayant nul besoin d’un leader, les fourmis de feu se grimpent dessus à tour de rôle.

Néanmoins, les scientifiques ne comprenaient pas jusqu’à aujourd’hui comment l’échelle créée par les fourmis pouvait encore tenir debout malgré le fait que nombre d’individus se massaient à son sommet. Des biologistes de l’Institut de technologie de l’État de Géorgie (États-Unis) pensent avoir trouvé la raison du maintien de ce genre de constructions, une nouvelle expliquée dans une publication de la revue Royal Society Open Science du 12 juillet 2017.

« J’étais surpris de constater que la tour de fourmis s’effondrait et se reconstruisait constamment. Je pensais que les fourmis s’arrêtaient de construire une fois la tour complétée. Mais la forme reste la même. Qui aurait pu penser que les fourmis circuleraient dans une structure inchangée ? » indique Craig Tovey, un des meneurs de l’étude interrogé par Live Science.

Il faut savoir que les chercheurs ont fait cette découverte de manière accidentelle. En effet, ces derniers ont sans le vouloir laissé une caméra tourner après que les fourmis eurent fini de construire le tour, apportant la preuve irréfutable de leur capacité à reconstruire la tour avant que celle-ci ne cède réellement.

Sources : Live ScienceMashableHoussenia Writing