in

Au Mexique, un tunnel secret retrouvé sous une pyramide

Crédits : iStock

L’Institut national d’anthropologie et d’histoire (INAH) au Mexique annonçait il y a quelques jours la découverte de ce qui ressemblerait à un tunnel secret sous la base d’une la pyramide. Mais à quoi pouvait bien servir ce tunnel ? Où est-il censé nous mener ?

Avec ses 43 mètres de hauteur, la pyramide de la Lune est la deuxième plus grande pyramide du site archéologique de Teotihuacán situé dans la vallée de Mexico, au Mexique. Elle se classe ainsi juste derrière la pyramide du Soleil. Bâtie aux environ de 200 av. J.-C. par un peuple Teotihuacán qui prospéra entre le 1er et le 8e siècle après J.-C, l’édifice ne semble pas avoir révélé tous ces secrets. Le 4 juillet dernier, l’Institut national d’anthropologie et d’histoire (INAH) du Mexique annonçait la découverte d’un tunnel gigantesque sous la base de la pyramide grâce à une technique d’imagerie appelée tomographie de la résistivité électrique. Celle-ci caractérise la capacité du courant électrique à circuler dans le milieu naturel : sa connaissance permet d’appréhender la structure et la lithologie du sous-sol. Mais où donc menait ce passage secret ?

« Le tunnel se trouve à environ 10 mètres sous terre » et est « censé représenter un chemin vers les enfers », rapportent les chercheurs. Cela nous donnera un nouvel aperçu de la culture et des rituels du peuple Teotihuacan. Les archéologues espèrent en effet y trouver des reliques qui leur en apprendront davantage sur la nature et les coutumes de ces anciens pensionnaires. Le tunnel retrouvé sous la Pyramide du Soleil découvert dans les années 1970 avait de son côté été pillé des siècles auparavant. Si inspection il y a, les archéologues espèrent dénicher un plus grand réseau de passages et peut-être les restes des dirigeants d’élite de cette ancienne ville. Comparé aux autres pyramides, on a retrouvé beaucoup plus de traces de sépultures et d’offrandes autour de la Pyramide de la Lune. Les archéologues ont donc bon espoir.

Les ruines de Teotihuacan ont évidemment beaucoup de secrets à révéler. L’année dernière, des spécialistes annonçaient la découverte d’un crâne vieux de 1 600 ans qui semblait appartenir à un ancien haut placé de cette civilisation sur le site. Espérons que les chercheurs obtiendront l’autorisation de creuser plus loin dans ce tunnel nouvellement découvert pour savoir quels autres secrets pourraient se cacher à l’intérieur.

Source