in

Hubble et son oeil de lynx photographie une belle galaxie barrée

Crédit: ESA / Hubble / NASA

La NASA/ESA publiait il y a quelques jours la photographie d’une belle galaxie barrée, située dans la Constellation du Lynx. C’est une véritable pouponnière d’étoiles incandescentes.

Découverte par l’astronome britannique William Herschel il y a plus de 200 ans, vous retrouverez la galaxie NGC 2500 à environ trente millions d’années-lumière dans la constellation nordique du Lynx. Comme nous le montre cette image (ci-dessous) récemment prise par Hubble et fournie par le Goddard Space Flight Center de la NASA, NGC 2500 est un type particulier de galaxie spirale connue sous le nom de spirale barrée. Une galaxie barrée est en fait une galaxie spirale dont les bras spiraux n’émergent pas du centre de la galaxie, mais d’une barre constituée d’étoiles traversant ce centre. Les deux tiers des galaxies spirales sont des galaxies spirales barrées. D’ailleurs, la Voie lactée pourrait bien en être une elle aussi.

Ces structures cosmiques sont connues pour être de véritables pépinières d’étoiles qui puisent le matériel directement dans le noyau galactique. Selon les astronomes, GC 2500 est toujours en train de former de nouvelles étoiles, bien que ce processus semble se produire très inégalement. La moitié supérieure de la galaxie — où les bras en spirale sont légèrement mieux définis — accueille beaucoup plus de régions formant des étoiles que la moitié inférieure comme l’indiquent les îlots lumineux.

Tout comme la Voie lactée s’inscrit dans un groupe de galaxie (le Groupe Local, un rassemblement de plus de 50 galaxies liées ensemble par gravité), NGC 2500 s’inscrit dans un autre gang cosmique, celui de NGC 2841 située à environ 47,3 millions d’années-lumière dans la constellation de la Grande Ourse. Le groupe se compose également de NGC 2541, NGC 2552, NGC 2537, ou encore de la très brillante NGC 2481 également découverte par l’astronome germano-britannique William Herschel. NGC 2500 se trouve quant à elle à environ 33 millions d’années-lumière de la Terre et se déplace à environ 514 km/seconde.

Source : Goddard Space Flight Center