in

Une carte interactive montre les mouvements de population depuis 1990

Crédits : Sciences Po / University of Zurich

Une équipe d’étudiants suisses a élaboré une carte interactive présentant les différents mouvements de réfugiés ayant eu lieu depuis la guerre froide. Disponible en ligne, la cartographie montre les migrations entre 1990 et 2013.

Les migrants sont aujourd’hui une question très épineuse en Europe, suscitant souvent l’incompréhension et sur laquelle les partis d’extrême droite font reposer une partie de leur discours politique. Afin de connaître le point de départ et le lieu d’arrivée des migrants, une équipe d’étudiants en master à l’Institut des sciences politiques de l’Université de Zurich a utilisé de nombreuses données afin de produire une carte interactive en ligne.

Les données représentées sur la carte proviennent du Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR) et remontent jusqu’à 1990. La carte a quant à elle été élaborée sur mandat de la Direction du développement et de la coopération (DDC). Très simple d’utilisation malgré sa légende en anglais, la carte offre un aperçu par zones du globe des mouvements de population depuis la guerre froide jusqu’en 2013.

La carte nous apprend par exemple qu’en 1990, seulement 6200 personnes ont obtenu l’asile en Europe occidentale, une zone qui ne prend pas en compte l’Europe du Sud et l’Europe du Nord. Au même endroit en l’an 2000, ce sont 122 400 personnes qui ont pu y trouver refuge. Entre 2010 et 2013, ce nombre est repassé sous la barre des 50 000.

« Ces chiffres ne représentent que les personnes acceptées en tant que réfugiés. On n’y trouve pas ceux qui attendent un statut ou les migrants qui ne font pas une telle demande »,
 précise le Pr Fabrizio Gilardi, le directeur des recherches.

Les étudiants ont utilisé la base de données du Haut-Commissariat pour les réfugiés et celle-ci a été désignée comme étant la plus complète et fiable parmi d’autres ayant été effectuées par le passé. La base utilisée est également la plus pertinente au niveau de la comparaison de plusieurs régions. La carte montre donc les grandes tendances mondiales sur plus de vingt ans après la guerre froide et devrait également servir de repère afin de planifier les aides humanitaires.

Sources : 24 Heures20 Minutes