,

Avion ou automobile : à qui revient la palme de la pollution ?

Crédits : Simons/Staff Sgt.

Déterminer lequel de ces moyens de transport est le plus polluant n’est pas un exercice facile. En raison de leur nombre plus important, les voitures polluent 30 fois plus que les avions, mais les gaz émis de part et d’autre ne sont pas similaires et l’avion se distingue également.

Les deux modes de transports ont un point commun : ils rejettent différentes sortes de polluants tels que les particules fines ou les NOx qui pénètrent nos poumons jusque dans leurs plus étroites ramifications, ainsi que des gaz à effet de serre (GES) qui impactent quant à eux surtout l’environnement.

L’Agence européenne pour l’environnement (AESM) indique que les NOx et les particules fines sont davantage produites, et de loin, par le trafic routier. En ce qui concerne les NOx, la voiture est responsable de 32 % des émissions totales (1 % pour l’aviation) et au niveau des particules fines, il n’y a toujours pas match : 22 % pour la voiture et 0 % pour l’avion. Pour les GES, ce n’est pas le même rapport, mais en réalité, tout dépend de la longueur du trajet effectué.

L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) estime que la voiture est le mode de transport le plus polluant qui existe sur Terre pour un trajet de deux kilomètres (221 kg de CO2 sur une année). Pour un trajet de 500 km, l’avion peut émettre jusqu’à 241 kg de CO2 par passager tandis que la voiture émet environ 170 kg de CO2 sur la même distance.

Crédits : Pixhere

Le fait est qu’il y a en général beaucoup plus de voitures que d’avions, c’est pour cette raison que le trafic routier est de loin le pus pollueur. Si 80 000 avions prennent leur envol chaque jour en moyenne, il y a pratiquement 1 milliard d’automobiles en circulation. Rien qu’en Europe, le trafic routier est à l’origine de 72 % des rejets de GES contre « seulement » 12,3 % pour l’aviation.

Pour les personnes sensibles à leur empreinte écologique, il existe des gestes à effectuer à titre personnel et certains d’entre eux sont relatifs aux transports. Parmi les mesures à adopter, l’idéal serait de se passer à la fois de l’avion et de la voiture ! Quelque chose nous dit que ce n’est pas pour tout de suite…

Sources : Science & VieLe VifConsoGlobe