, ,

Après une opération rare de 11 heures, deux soeurs siamoises ont été séparées avec succès

Capture vidéo

Grâce à une intervention chirurgicale longue de onze heures, les jumelles siamoises Abby et Erin Delaney, maintenues ensemble par le crâne depuis la naissance, ont pu être séparées avec succès dans un hôpital de Philadelphie. C’est une opération rare et non sans risques.

L’opération est rare, longue et donc très risquée. Le cas d’une naissance de jumeaux siamois représente aujourd’hui une naissance sur 200 000. Les jumeaux reliés par le crâne sont encore plus rares, représentant environ 2 % des jumeaux conjoints et la majorité décèdent rapidement. Abby et Erin Delaney ont eu beaucoup de chance, grandement provoquée par le talent des chirurgiens. La difficulté de ce genre d’opération est en effet de trouver le moyen de séparer les jumelles tout en conservant les capacités de chacune de ne pas altérer les vaisseaux sanguins et de ne pas léser le cerveau de l’une des deux.

« La séparation de jumeaux siamois est une opération très complexe qui induit une convalescence longue et compliquée, mais nous sommes optimistes quant à la suite », explique le chirurgien plasticien Jesse Taylor de l’hôpital des enfants de Philadelphie. « Erin et Abby se remettent de l’opération dans notre service de soins intensifs pédiatriques, elles sont suivies de près par nos équipes ».

Crédits : iStock

Les parents de Abby et Erin, Riley et Heather Delaney, ont appris que leurs filles étaient conjointes au début de l’année dernière lorsque la maman était à environ onze semaines de grossesse. Elle fut alors immédiatement admise à l’hôpital, ne pouvant mener une grossesse à terme sans risques. Les jumelles sont alors nées prématurément par césarienne dix semaines avant le terme de la grossesse. Toutes deux ne pesaient que 900 grammes. Pendant dix mois, les chirurgiens de l’hôpital se sont donc préparés pour trouver le moyen de séparer les deux fillettes avec succès, se déplaçant dans les principaux centres médicaux où des équipes de neurochirurgiens, de chirurgiens plastiques, d’anesthésistes et de médecins spécialisés ont passé des mois à étudier les scans cérébraux des deux fillettes pour tenter de trouver le moyen le plus sûr de les séparer. Les équipes de l’hôpital des enfants de Philadelphie ont déjà séparé 23 paires de jumeaux siamois, mais Abby et Erin étaient leur premier cas de siamois craniopages (reliés par le crâne).

Une fois la décision prise, les spécialistes se sont ainsi relayés en juin dernier pour détacher les deux bébés puis procéder aux premiers actes de chirurgie plastique en vue d’une opération réparatrice. Les équipes médicales se sont alors divisées en deux groupes, chaque groupe étant alors dédié à l’un des nourrissons. Au total 30 personnes ont été réquisitionnées pour prendre soin des fillettes. La chirurgie aura quant à elle duré plus de onze heures. Les deux jumelles se portent bien, mais devront être suivies de longues années durant.

En octobre dernier, une opération similaire s’était déroulée durant pas moins de 27 heures au terme desquelles Adon et Anias, deux jumeaux de 13 mois furent séparés avec succès comme on peut le voir sur la vidéo ci-dessous.

Source