,

Pourquoi la transpiration sent-elle plus fort lorsqu’on stresse ?

Crédits : iStock

Lors d’un moment inquiétant ou de stress, cela vous est peut-être déjà arrivé de commencer à transpirer et à dégager une odeur forte et plutôt désagréable. Ce mécanisme est enclenché par notre organisme pour plusieurs raisons. Vous avez aussi sûrement remarqué que lors d’un effort physique (sans stress), votre transpiration ne sent pas très fort. Quelle est la différence et existe-t-il différents « types » de transpiration ?

Notre corps sécrète deux types de sueurs, mais pas pour les mêmes raisons et situations. Lorsque nous sommes en période de stress, d’inquiétude ou encore de panique, notre corps va sécréter de la sueur par les glandes apocrines (situées sous les aisselles, sur la peau autour des mamelons et de l’anus). D’après Fabien Guibal, dermatologue interviewé à Science & Vie, cette sueur « épaisse et laiteuse contient [des] corps gras et des phéromones ». Cette sécrétion riche en nutriments favorise le développement de bactéries qui vont venir déguster ce délicieux repas et « c’est le produit de la digestion bactérienne qui est responsable de l’odeur désagréable », affirme le dermatologue.

D’un autre côté, on retrouve la sueur due à un effort physique. Elle est sécrétée par les glandes eccrines que l’on retrouve de partout sur notre peau, surtout au niveau du front, des paumes des mains et de la plante des pieds. Ces glandes ont un rôle important dans la régulation de notre température corporelle et ce sont celles-ci qui vont refroidir le corps lors d’un effort physique en sécrétant de la sueur afin d’évacuer les toxines et les bactéries et d’entretenir l’organisme convenablement. À l’instar de la sueur apocrine, « cette sueur eccrine contient très peu de corps gras, dont se nourrissent les bactéries qui recouvrent la peau. Très acide, elle freine aussi le développement de ces bactéries ».

Nous l’avons donc bien vu, plusieurs facteurs chimiques et hormonaux produisent deux types distincts de transpiration. Le moyen le plus facile pour lutter contre cette odeur désagréable est encore de ne pas stresser ou alors être calme et faire preuve de patience, car lors d’un coup de stress, ce sont surtout en partie à cause des hormones sécrétées (adrénaline) qui vont activer nos glandes apocrines et stimuler la mauvaise odeur.