,

On en sait un peu plus sur les mystérieux tunnels d’Elon Musk

Crédits : Elon Musk

On en sait un peu plus sur les mystérieux tunnels d’Elon Musk. Si l’un des objectifs principaux consiste bien à désengorger le trafic de Los Angeles, une mise à jour récente des informations proposées sur le site Internet confirme que l’Hyperloop serait également concerné.

Ce n’était qu’une idée jetée sur Twitter à la base et issue d’une impatience récurrente : « Le trafic me rend dingue. Je vais construire un tunnelier pour commencer à creuser », avait tweeté l’homme d’affaires en décembre 2016 alors qu’il était empêtré dans une file d’attente. « Cela devrait s’appeler “The Boring Company” » (le mot « boring » signifie à la fois ennuyeux et forage en anglais). « Je vais vraiment faire ce truc ». Homme de promesse, Elon Musk présentait il y a quelques jours son nouveau projet dans une courte vidéo déjà visionnée plus de 2,5 millions de fois. L’idée présentée est de placer votre voiture sur des rails permettant des déplacements à 200 km/h sous terre. La société vient par ailleurs d’ajouter une page de FAQ sur son site Web. L’annonce la plus remarquable qui vient d’être confirmée : l’Hyperloop !

Il semble en effet que The Boring Company ne soit pas seulement réservée qu’aux voitures. L’Hyperloop est une autre idée de Musk qui doit révolutionner le transport. Il promet de connecter le monde entier en proposant des voyages longue distance à la fois rapides (voyager à près de 1 000 km/h) et remarquablement abordables. Initialement discuté en 2013, le système de transport utiliserait ici une propulsion basée sur l’électromagnétisme qui pourrait propulser les gousses vers l’avant dans un tunnel d’acier scellé sous vide à des vitesses sans précédent. Le PDG de Tesla et de SpaceX a d’ailleurs partagé sur Instagram un nouvel aperçu des tests de son moyen de transport révolutionnaire.

Pour concrétiser son projet, Elon Musk devra cependant trouver le moyen de réduire les coûts : « les tunnels sont vraiment coûteux à creuser, certains projets coûtent jusqu’à 1 milliard de dollars par kilomètre. Pour rendre possible un réseau de tunnels, les coûts de tunnels doivent être réduits d’un facteur supérieur à 10 », explique la nouvelle FAQ. Pour rendre le tunnel plus rentable et efficace, son diamètre sera inférieur à 4 mètres, alors que les tunnels routiers ordinaires (à une voie) atteignent généralement les 8,5 mètres de diamètre. L’homme d’affaires espère également trouver le moyen d’accélérer les vitesses de forage des « tunnel boring machines » utilisées comme alternative aux méthodes de forage traditionnelles et au dynamitage.

Source