in

Le navire de Barbe Noire a bel et bien été découvert au large de la Caroline du Nord !

Épave d'un navire / Crédits : iStock

Selon des experts, le navire retrouvé en 1995 au large de la Caroline du Nord est bel et bien celui de Barbe Noire. Cela met ainsi fin à plusieurs années d’incertitudes.

La légende de Barbe-Noire, le célèbre pirate qui écuma les Caraïbes entre 1716 et 1718, a largement été nourrie par la disparition de son navire, le Queen Anne’s revenge. Or, en 1995, une épave qui pourrait lui correspondre fut découverte au large de la Caroline du Nord. À l’automne 2008, des spécialistes de l’archéologie sous-marine ont entrepris de l’explorer. Les premiers objets remontés à la surface (la cloche du navire, des canons, des seringues destinées à traiter la syphilis) semblaient confirmer l’hypothèse selon laquelle il s’agirait du navire d’Edward Teach, surnommé Barbe-Noire, mais rien n’était sûr. Après des années d’incertitudes, les autorités viennent de confirmer que l’épave du navire retrouvée est bien celle du redoutable pirate.

Dans la culture populaire, vous retrouverez le Queen Anne’s Revenge dans Pirates des Caraïbes : La Fontaine de jouvence ou encore dans le jeu Assassin’s Creed IV : Black Flag. En réalité, le Queen Anne’s revenge, une ex-frégate effectuant la traite négrière pour le compte de l’armateur nantais René Montaudouin fut réquisitionnée par le surnommé Barbe Noire le 28 novembre 1717. Avec ses 300 tonneaux et 40 canons, il s’en servira notamment pour le pillage d’une quarantaine de bâtiments et pour le blocus de Charleston en Caroline du Sud. Il viendra finalement s’échouer en mai 1718 au large de Beaufort, en Caroline du Nord.

Représentation de Barbe Noire / Crédits : Joseph Nicholls

Jusqu’à récemment, le Département des ressources culturelles de la Caroline du Nord prenait soin de préciser que l’épave découverte en 1995 « était probablement » le Queen Anne’s Revenge. Après examen complet des éléments et notamment l’envergure de l’épave ainsi que les nombreuses armes découvertes dans les décombres, les chercheurs peuvent aujourd’hui confirmer qu’il s’agit bien là du navire de l’un des pirates les plus féroces de l’histoire.

Selon Claire Aubel, on ne connaît aucun autre navire de cette taille qui naviguait dans la région à cette époque et seul un bateau pirate pouvait être à ce point armé. En l’espace de quelques années, Barbe Noire a joui d’une infâme réputation, sévissant dans la mer des Caraïbes et au large des côtes de l’Amérique coloniale. D’après les données historiques, Barbe Noire est mort dans les Caraïbes, tué au cours d’une bataille contre les Anglais en 1718, menés par le Lieutenant Maynard, commandant du bâtiment de guerre le « Pearl ». Il fit alors trancher la tête de Barbe Noire et l’exposa au sommet du mât afin de servir d’avertissement à tous les pirates qui se trouvaient aux Caraïbes. Bien que sa tête fut exposée par la suite en place publique, de nombreux marins et colons refusèrent de croire à sa mort. Ainsi de nombreux actes de piraterie lui furent attribués à titre posthume.

Source