in

Le mystère du monstre indonésien (presque) résolu !

Capture vidéo

Il y a quelques jours, une carcasse d’animal marin a été retrouvée sur une plage indonésienne. Au-delà des désagréments causés à la population locale, personne n’avait pu déterminer de quel animal il s’agissait, mais des réponses semblent désormais disponibles.

Le mardi 9 mai, les habitants de l’île indonésienne de Seram ont découvert une créature de quinze mètres de long en train de se décomposer sur la plage tout en dégageant une odeur nauséabonde. Alors que les locaux ont craint une pollution des eaux, des experts sont arrivés deux jours après sur les lieux et des prélèvements ont été effectués.

Après que le Jakarta Globe eut publié de terrifiants clichés et que quelques vidéos amateurs ont été également diffusées, l’histoire s’est répandue comme une traînée de poudre sur la toile. Le fait est que l’origine de l’animal est longtemps restée un mystère tant la décomposition du cadavre était avancée.

Les médias indonésiens ont d’abord estimé qu’il s’agissait d’un calmar géant, un animal pouvant habituellement atteindre vingt mètres de longueur pour les plus gros spécimens.

Le site Motherboard a contacté Rob Deaville, chef de projet du Programme d’enquête britannique sur les cétacés échoués en lien avec la Société zoologique de Londres. Après avoir vu les clichées, l’expert a déclaré qu’il s’agissait « très certainement des restes d’une baleine ». L’intéresse estime également que malgré l’état de décomposition, il est encore possible d’observer certaines parties caractéristiques de la baleine telles que « les fanons et les plis de la gorge à côté de ce qui semble être une nageoire pectorale. » D’autres clichés semblent montrer des vertèbres, ce qui élimine l’hypothèse du calmar géant puisque ce dernier fait partie des invertébrés.

De plus, la date du décès de la baleine est difficile à déterminer puisque la carcasse a sûrement passé des jours en profondeur avant de remonter à la surface, déjà très défigurée. D’ailleurs, c’est souvent le cas des animaux marins de grande taille qui s’échouent après leur mort : il s’agit souvent d’espèces communes, mais leur aspect apparaît souvent unique pour les personnes qui les retrouvent.

Les résultats des prélèvements effectués par les chercheurs indonésiens sont toujours attendus afin de déterminer que quelle espèce de baleine il s’agit réellement.

https://www.youtube.com/watch?time_continue=2&v=_zVOnRP7JFA

Sources : RTBFMotherBoard