in ,

Ce jeune homme a imprimé en 3D son appareil dentaire pour 60 dollars

vComplexé par une incisive mal positionnée et n’ayant pas les moyens de financer les frais d’orthodontie, un jeune étudiant de premier cycle à l’Institut de technologie du New Jersey a décidé d’imprimer en 3D son propre appareil… pour une soixantaine de dollars seulement.

Les prothèses dentaires ont la réputation d’être très chères. Et même si certains politiques français proposent de rembourser intégralement les soins optiques et les prothèses auditives et dentaires à l’horizon 2022, il faut bien souvent débourser un compte épargne pour se payer le luxe d’un joli sourire. Aux États-Unis, c’est un peu la même chose, beaucoup n’ont pas les moyens. C’est notamment le cas du jeune Dudley (rien à voir avec le cousin d’Harry Potter), étudiant de premier cycle à l’Institut de technologie du New Jersey. Complexé, le jeune homme a décidé d’utiliser la précieuse imprimante 3D à très haute résolution de son établissement. Après de nombreux essais, le jeune Amos a réussi à créer une paire de gouttières sur mesure pour un coût total de 60 dollars.

Sur son blog, Amos Dudley explique sa démarche qui n’a rien de simple. L’orthodontie est effectivement un métier à part entière. Après avoir ouvert quelques manuels pour comprendre les rouages de la dentition, il lui aura ensuite fallu réaliser un modèle 3D de la sienne à l’aide d’un scanner laser. Une fois sa dentition modélisée, le jeune homme a finalement lancé la production de 12 moules qui ont eux-mêmes servi à façonner les aligneurs. Ceux-ci ont été fabriqués dans un matériau spécifique commandé sur eBay : de la poudre d’alginate. « Ces moules sont très précis et captent une quantité incroyable de détails« , écrit-il.

Quatre mois plus tard et à force de porter ses premiers modèles, Amos a pu corriger son problème lui-même jusqu’au produit final. Voici son dernier moule. Comme vous pouvez le voir,  la LI-r (incisive latérale droite) posait quelques problèmes :

Les produits finaux ont finalement été « recrachés » par la machine. Il aura au final fallu beaucoup de patience et une bonne dose de génie pour arriver à un tel résultat. Le jeune homme a toutefois tenu à préciser qu’il n’avait nullement l’intention de faire carrière dans les appareils dentaires : « Ça représente beaucoup trop de responsabilité. Je ne m’intéresse pas vraiment à l’orthodontie. C’était plus un projet personnel qu’une idée de carrière« .

Pour comparer, voici son sourire avant :

Amos Dudley

Et son sourire 4 mois plus tard :

Amos Dudley

Source